À propos

  • Ce blog réunit et offre à la consultation et au téléchargement la documentation réunie pendant ma thèse de doctorat Iconographie et art monumental dans l’espace féodal du Xe au XIIe siècle : le thème des Rois mages et sa diffusion, Dijon, Université de Bourgogne, 2012. (voir La Base de données et Crédits pour plus de détails).
    Auteur : Mathieu Beaud, docteur en Histoire de l’art, études médiévales (université de Bourgogne), Pensionnaire de l’Institut national d’Histoire de l’art (INHA) de Paris. Je suis historien de l’art, médiéviste et iconographe. Mes recherches portent plus particulièrement sur les arts monumentaux et la conception de l’espace dans la construction de l’image médiévale.
  • This blog gathers and offers for consultation and downloading the documentation necessary for the construction of my doctoral Iconographie et art monumental dans l’espace féodal du Xe au XIIe siècle : le thème des Rois mages et sa diffusion, Dijon, Université de Bourgogne, 2012 (see for details La Base de données  and Crédits).
    Author: Mathieu Beaud, PhD in Art History, Medieval Studies (University of Burgundy), Resident at the National Institute of Art History (INHA), Paris. I am an art historian, medievalist and iconographer. My research focuses more particularly on monumental arts and the conception of space in the construction of the medieval image.

     


Résumé de la thèse de doctorat

Cette thèse porte sur l’iconographie des Rois mages du Xe au XIIe siècle à travers l’étude de son adaptation sur supports monumentaux dans l’Occident latin, pour déceler la reformulation du thème dans la « société féodale ». Pour ce faire, le premier fil conducteur est la conception du statut royal qu’acquièrent les Mages de l’Évangéliste Matthieu au Xe siècle, analysée parallèlement à celle de la figure dirigeante élaborée sur cette période et décrite par Marc Bloch dans Les Rois thaumaturges (1924) et par Ernst Kantorowicz dans Les deux corps du Roi (1957). L’optique est de définir la place des nouveaux Rois mages dans les intrications de liens « d’homme à homme » dépeintes par Marc Bloch. Le second est la notion d’espace féodal, étudiée en profondeur par Robert Fossier, autour du concept « d’encellulement », et par Alain Guerreau qui applique cette idée à l’espace sacré. La notion d’espace féodal régit à la fois le corpus des décors étudiés, leur intégration dans l’espace ecclésial et la conception de l’espace iconique lui-même. Une analyse phénoménologique fait ainsi apparaître une figure des personnages dans l’« imaginaire féodal », pleinement investis de la fonction royale et de son aura, trouvant leur place dans un système mental que l’analyse de grands ensembles iconographiques permet de définir. En tant que figures universelles abstraites, les Rois mages forment ainsi une projection claire de l’idée de groupe, modulée selon diverses consciences fédératrices, de sa cellule la plus restreinte à l’universalité chrétienne.

Summary of the doctoral thesis

This dissertation deals with the iconography of the Three Kings from the Xth to the XIIth century, by means of a study of its adaptation on monumental decoration in Latin Europe, so as to unravel how it was adapted by feudal society. In order to do so, the first question is that of the new royal status acquired in the Xth century by the Magi from the Gospel of Matthew, analyzed thanks to the concept of “ruler figure” that emerged at the time and was depicted by Marc Bloch in Les Rois thaumaturges (1924) and Ernst Kantorowicz in the The King’s Two Bodies (1957). The aim is to define where the newly defined Three Kings stand in the intricate network of “ties between man and man” theorized by Marc Bloch. The second question is that of the notion of feudal space, studied in depth by Robert Fossier, with his concept of “encellulement” (1982), and Alain Guerreau, who applies this idea to the sacred space. The notion of feudal space informs the corpus of studied pictures, their integration in the ecclesial space and the conception of the iconic space itself. A phenomenological analysis reveals the features of the characters in the “feudal imaginary”, fully invested with their royal function and its aura, and finding their place in a mental system whose mode of functioning can be unveiled thanks to the study of great iconographic sets. Being abstract universal figures, the Three Kings constitute a clear picture of the notion of social group, modulated according to various unifying consciences, from the most basic unit to Christian Holism.

Table des sigles et des abréviations

  • AB :The Art Bulletin
  • AMS : Antiphonale Missarum Sextuplex, R.‑J. Hesbert (éd.), Bruxelles, 1935
  • Annales. ESC : Annales. Économie, société, civilisation (devenue Annales. Histoire, sciences sociales à partir de 1994).
  • BA : Bibliothèque augustienne
  • BL : The British Library (Londres)
  • BM : Bulletin monumental
  • BNE : Biblioteca Nacional de España (Madrid)
  • BnF : Bibliothèque nationale de France
  • BSNAF : Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France
  • BUCEMA : Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre
  • CA : Cahiers archéologiques. Fin de l’Antiquité et Moyen Âge
  • Caf : Congrès archéologiques de France
  • CAO : Corpus Antiphonalium Officii, R.‑J. Hesbert (éd.), Rome, 1963-1979, 6 vol.
  • CCA : Corpus Christianorum, Series Apocryphorum
  • CCCM : Corpus Christianorum, Continuatio Mediaevalis
  • CCL : Corpus Christianorum, Series Latina
  • CCM : Cahiers de civilisation médiévale
  • CESCM : Centre d’Études supérieures de civilisation médiévale
  • Coll. EFR : Collection de l’École française de Rome
  • CMN : Centre des monuments nationaux
  • CR : Catalunya romànica, Fundació Enciclopèdia Catalana, Barcelone, 1984-1999
  • CSMC : Les Cahiers de Saint-Michel de Cuxa
  • DS : Dictionnaire de spiritualité. Ascétique et mystique. Doctrine et histoire
  • DACL : Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie
  • DMC : K. Young, The Drama of the Medieval Church, Oxford, 1933, 2 vol.
  • EAM : Enciclopedia dell’arte medievale
  • EDR : Enciclopedia del romanico, M. A. García Guinea, J. M. Pérez González (dir.), Aguilar de Campoo, 2002-2011
  • GBA : Gazette des Beaux-Arts
  • Go : Glose ordinaire, d’après Biblia Latina cum glossa ordinaria: facsimile reprint of the editio Princeps Adolph Rusch of Strassburg 1480/81, K. Froehlich, M. T. Gibson (éd.), Turnhout, 1992
  • HAM : Hortus Artium Medievalium
  • IA : Institut Amatller d’Art Hispànic
  • ICA : Index of Christian Art
  • LCI : Lexikon der christlichen Ikonographie
  • LRMH : Laboratoire de recherche des monuments historiques
  • MÉFREM : Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Âge
  • MEFRIM : Mélanges de l’École française de Rome, Italie et Méditerranée
  • MGH : Monumenta Germaniae Historica
  • MHF : Monuments historiques de la France
  • MNAC : Museu Nacional d’Art de Catalunya
  • PG : Patrologia Cursus completus. Series Graeca
  • PL : Patrologia Cursus completus. Series Latina
  • PML : Morgan Library and Museum (New York)
  • RM : Revue MabillonSCh : Sources chrétiennes
  • SCO : Corpus Scriptorum Orientalium
  • V&A : Victoria and Albert Museum (Londres)
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search