Cénac, Cne de Cénac-et-Saint-Julien, église Sainte-Marie

Cénac, Cne de Cénac-et-Saint-Julien (Dordogne, Nouvelle-Aquitaine)

Édifice : église Notre-Dame de la Nativité


Cénac, église Sainte-Marie (plan d’après, Photothèque CMN, 1878)
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : abside centrale, retombée nord de l’arc triomphal.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages , Mages devant Hérode ?
  • Contexte de l’édifice : Contexte de l’édifice : église prieurale dépendante de Moissac.
  • Datation : 1ère moitié du XIIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : Intégration dans le programme iconographique : arc triomphal , chapiteau de la retombée nord : Adoration des Mages et Mages devant Hérode ? ; chapiteau de la retombée sud : Résurrection de Lazare ; transept , pile sud-est, chapiteau de la colonne occidentale : Péché originel ; chœur : chapiteaux zoomorphes.
  • identifiant Wikidata : Q3580338
  • identifiant Mérimée : Pa00082456


Cénac, église Notre-Dame de la Nativité
(Manfred Heyde, 2008 CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Description : Le prieuré de Cénac fut fondé par l’abbé de Moissac en 1090. Son église prieurale a subi de lourdes destructions durant les guerres de Religion et d’importants remaniements au XIX e siècle. Cependant, l’abside centrale, une partie du chœur et les deux absidioles ont gardé leur aspect d’origine et conservent une série de chapiteaux sculptés (quarante-quatre au total) répartis, pour la majorité, dans le chœur et l’abside centrale, sur les arcs triomphaux de l’abside et des absidioles et aussi sur les montants des fenêtres. Seuls trois chapiteaux décorés de scènes bibliques subsistent : l’Histoire des Mages et la Résurrection de Lazare, aux chapiteaux de l’arc triomphal, et la Chute, sur la colonne engagée de la pile sud-est.

Cénac, église Notre-Dame de la Nativité, arc triomphal de l’abside
(Wolfgang Sauber, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)

Le premier est très endommagé. Nous reconnaissons les trois Mages sur la face principale, se succédant selon un sens processionnel est-ouest. La Vierge à l’Enfant (mutilée) se trouvait sur la face occidentale du chapiteau (donnant sur la nef). Sur la face orientale, très abimée, on distingue encore une figure sous une arcade et ce qui ressemble à un quatrième Mage. Ces deux figures renvoient à la visite des Mages devant Hérode. Les deux segments du récit fusionnent ainsi en une seule composition cohérente. De par sa situation (arc triomphal) et par ses connexions thématiques avec les chapiteaux qui lui sont opposés (Adam et Ève et la Résurrection de Lazare ), les Mages s’intègrent dans un programme orienté vers l’idée de rédemption (rachat de la Faute par l’Adoration) et de salut (la Résurrection de Lazare préfigurant la résurrection de la chair).

Arc triomphal, chapiteau de la retombée nord, Adoration des Mages et Mages devant Hérode ?
(Wolfgang Sauber, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)
Arc triomphal, chapiteau de la retombée sud, Résurrection de Lazare
(Wolfgang Sauber, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • BANCHEREAU Jules , « Cénac », Caf : Périgueux, 90, 1927 (1928), p. 243-249.
  • BOYSSON Richard de, RUPIN Ernest, « Église et prieuré de Notre-Dame de Cénac », Bulletin de la Société Archéologique de la Corrèze, 19, 1897, p. 201-222.
  • SECRET Jean, « Les chapiteaux de l’église de Cénac (Dordogne), prieuré dépendant de Moissac », Annales du Midi, 75, 1963, p. 597-602.
  • SOUBEYRAN Françoise, « L’église de Cénac », dans Le Périgord vu par Léo Drouyn : Édition du centenaire, Périgueux, Société historique et archéologique du Périgord, 1974, p. 95-98.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (15 novembre 2021). Cénac, Cne de Cénac-et-Saint-Julien, église Sainte-Marie. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogha


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search