Audignon, église Sainte-Marie

Audignon (Landes, Aquitaine, Nouvelle-Aquitaine)

Édifice : église Notre-Dame


Audignon, église Notre-Dame (plan dans J. CABANOT, 1978, p. 268)
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : arc triomphal, chapiteau de la retombée sud.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages, Retour des Mages.
  • Contexte de l’édifice : église paroissiale.
  • Datation : Datation : fin XIIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : arc triomphal : Sacrifice de Caïn et Abel (retombée nord), Adoration et Retour des Mages (retombée sud)
  • identifiant Wikidata : Q3580445 :
  • identifiant Mérimée : Pa00083924

Audignon, église Notre-Dame, abside
(cliché Maisonnave Jean-Philippe, 2017, crédit, Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel)

Description : L’église Notre-Dame d’Audignon a vu son plan profondément remanié au cours des siècles. Seules subsistent du XIIe siècle les parties romanes de l’abside. Malheureusement, les chapiteaux de la partie tournante ont été endommagés au XIVe puis au XVIIIe siècle par la construction de deux retables qui occupent, encore aujourd’hui, le fond de l’abside. Le décor qui nous intéresse ici est celui des consoles des retombées de l’arc triomphal.

Audignon, église Notre-Dame, Arc triomphal, chapiteau sud, Adoration des Mages
(cliché Maisonnave Jean-Philippe, 2017, crédit : Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel)
Arc triomphal, chapiteau sud, Adoration des Mages
(cliché Maisonnave Jean-Philippe, 2017, crédit : Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel)

Un cycle des Mages est condensé sur le chapiteau sud, selon une remarquable composition iconographique. Sur la face principale (nord), une imposante Vierge à l’Enfant siège frontalement. Nimbée et voilée, elle présente l’Enfant également nimbé. En retrait, un voile suspendu au fleuron et aux crochets du chapiteau recouvre tout le fond de la corbeille, créant un véritable isolat spatial dans l’image, autour duquel s’articule le reste des scènes. Sur la face occidentale (visible de la nef), les trois Mages s’avancent vers le Christ et sa mère. Tous trois imberbes et coiffés de bonnets difficilement identifiables, se suivent en portant leurs offrandes dans leurs mains voilées. Le premier franchit l’espace délimité par le voile pour s’introduire au plus près de la Vierge. Au-dessus d’eux, un ange porte un disque au centre duquel s’inscrit une étoile végétale. Symétriquement par rapport à la Vierge, sur la face orientale (donnant sur l’abside), on peut admirer le Retour des Mages . Un ange, sorti des nuées, accompagne d’un geste de la main les trois visiteurs sur le chemin de retour. Les deux premiers Mages s’éloignent de la Vierge et de l’Enfant, la paume de leur main grande ouverte, en signe de reconnaissance totale de la divinité du Christ, sur laquelle insiste encore le troisième, en désignant l’Enfant de l’index tout en interpelant son compagnon.

Les deux scènes ainsi associées semblent avoir perdu tout caractère narratif au profit d’une véritable mise en scène liturgique. C’est en effet une procession rituelle qui est ici mise en image autour de l’Enfant qui est présenté sur les genoux de sa mère comme l’est le corps sacramentel sur l’autel. Ainsi, le voile isolant le groupe pourrait être assimilé au voile du ciborium . Les Mages, en le traversant, semblent accomplir ainsi le don rituel de l’Offertoire alors qu’ils s’en vont dans la Paix du Christ, une fois le sacrifice eucharistique accompli. L’ange sur les faces orientale et occidentale du chapiteau apparaît ainsi moins comme un messager divin que comme un assistant de la procession, tenant l’étoile comme un instrument liturgique.

Arc triomphal, chapiteau nord, Offrande de Caïn et Abel, Caïn
(cliché Maisonnave Jean-Philippe, 2017, crédit : Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel)
Arc triomphal, chapiteau nord, Offrande de Caïn et Abel, Abel
(cliché Maisonnave Jean-Philippe, 2017, crédit : Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel)

La portée sacramentelle de l’image est enrichie par le chapiteau placé en vis-à-vis, sur la retombée nord de l’arc, présentant le Sacrifice de Caïn et Abel , préfiguration vétérotestamentaire de l’Eucharistie. Cependant, ce sacrifice n’est pas surmonté par l’habituelle dextre divine, mais s’opère autour d’un Christ bénissant et enseignant, réplique exacte de la Sedes Sapientiae qui lui fait face. Remarquons en ce sens que les deux figures hiératiques, sur chacun des deux chapiteaux, trônent sur un banc de pierre élevé sur deux colonnes que l’on peut aisément reconnaître comme la table de l’autel. Deux épiphanies sont ainsi placées en pendant, sur l’arc triomphal de l’église, construisant un programme sacramentel autour de l’Autel.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • “Audignon/Église paroissiale Notre-Dame” dans Les dossiers de l’inventaire, Patrimoine d’Aquitaine, [En ligne], URL : http://dossiers-inventaire.aquitaine.fr/dossier/eglise-paroissiale-notre-dame/d1f4dd17-2aab-4465-a72a-0011988ea37a
  • CABANOT Jean, « Sainte-Marie-d’Audignon », dans Gascogne romane, Saint-Léger-Vauban, Zodiaque, coll. « La Nuit des Temps, 50 », 1978, p. 167-171, fig. 62-63.
  • CABANOT Jean. Les débuts de la sculpture romane dans le sud-ouest de la France, Paris, Picart, 1987. p. 280, 281.
  • DELOFFRE Raoul, BONNEFOUS Jean. « Les églises fortifiées des Landes », Bulletin de la Société de Borda, 2001, 464, p. 459-498. p. 469
  • Dictionnaire des églises de France. Sud-Ouest. Paris : Ed. Robert Laffont, 1967, t.3. p. 11.
  • LAPEYRE André. « Audignon village de Chalosse : l’église Notre-Dame de l’Assomption », Bulletin de la Société de Borda, 1952, n° 1, p. 12-36
  • ROUSSEAU Francis, « Le chœur roman d’Audignon », Bulletin de la Société de Borda, 93, 1969, p. 37-57.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (9 novembre 2021). Audignon, église Sainte-Marie. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oggw


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search