New York, Metropolitan Museum of Art, Cloisters

New York (New York, USA )

Édifice : Métropolitan Museum of Art ( The Cloisters ), n° d’inv. 1991. 417. 1 (aquis en 1991)


  • Édifice d’origine : inconnu, cloître provençal ?
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : cloître ?
  • Datation : 2nde moitié du XIIe s.
  • identifiant Wikidata actuel : Q1138030
  • n° d’inv : 1991.417.1

Description : Ce chapiteau fut acquis par le Metropolitan Museum of Art en 1991 (don de Meyer et Lillian Schapiro). Il est d’origine inconnue mais semble provenir d’un édifice provençal. La pièce est sculptée sur ses quatre faces mais les reliefs sont très altérés, ce qui n’en facilite pas la lecture. On reconnaît, sur la première face, la Vierge à l’Enfant en trône, voilée et munie de ce qui semblait être un fleuron (mutilé). Sa pose élégante rappelle certains chapiteaux rhodaniens (celui de la cathédrale Saint-Jean de Lyon et celui conservé au Wadsworth Atheneum Museum d’Hartford mais également le tympan de Saint-Alban du Rhône. Sur les autres faces se tenaient les trois chevaux des Mages (encore relativement bien conservés) et les Mages en adoration (disparus).

New York, Metropolitan Museum of Art (The Cloisters), chapiteau du l’Adoration des Mages
(cliché The Metropolitan Museum of Art, licence : domaine public)
New York, Metropolitan Museum of Art (The Cloisters), chapiteau du l’Adoration des Mages
(cliché The Metropolitan Museum of Art, licence : domaine public)
New York, Metropolitan Museum of Art (The Cloisters), chapiteau du l’Adoration des Mages
(cliché The Metropolitan Museum of Art, licence : domaine public)
New York, Metropolitan Museum of Art (The Cloisters), chapiteau du l’Adoration des Mages
(cliché The Metropolitan Museum of Art, licence : domaine public)

Voir en plein écran



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (23 novembre 2021). New York, Metropolitan Museum of Art, Cloisters. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogio


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search