Verona, basilique San Zeno

Verona (Veneto, Verona)

Édifice : Basilique San Zeno


Verona, basilique San Zeno (plan dans G. SUITNER NICOLINI, 1991)
  • Médium : sculpture.
  • Support : portes de bronze.
  • Situation dans l’édifice : porte du portail occidental (aujourd’hui donnant vers l’intérieur de l’édifice), vantail de gauche, registre supérieur.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : Basilique, abbatiale urbaine bénédictine.
  • Datation : fin du XIe s.-1120-1138.
  • Intégration dans le programme iconographique : vantail nord (de haut en bas et de gauche à droite par registre de trois panneaux) : 1 ère registre : 1. Annonciation , 2. Nativité , Annonce aux Bergers , Adoration des Mages , 3. Fuite en Égypte ; 2 ème registre : 1. Présentation au Temple , 2. Baptême du Christ , Apôtre , Femme adultère , 3. Jésus face aux docteurs ; 3 ème registre : 1. Entrée à Jérusalem , 2. Lavement des pieds , 3. La Cène ; 4 ème registre : 1. Arrestation du Christ , 2. Montée du Calvaire , 3. Christ devant Pilate ; 5 ème registre : 1. Flagellation , 2. Déposition de Croix , 3. Saintes-femmes au Tombeau ; 6 ème registre : 1. Descente aux Limbes , 2. Christ en Gloire , 3. Masque léonin (heurtoir) ; 7 ème registre : 1 . Décollation de Jean Baptiste , 2. Danse de Salomé , 3. Banquet chez Hérode ; 8 ème registre : 1. Allégorie des deux Mères (Terre et Mer), 2. La Chute , 3. Le châtiment des hommes et Caïn et Abel ; vantail nord (de haut en bas et de gauche à droite par registre de trois panneaux) : 1 ère registre : 1. Création d’Ève et Pécher originel , 2. Châtiment divin , 3. La Chute ; 2 ème registre : 1. Caïn et Abel , 2. Noé et la colombe , 3. Ébriété de Noé ; 3 ème registre : 1. Promesse de Dieu à Abraham , 2. Hospitalité d’Abraham , 3. Sacrifice d’Isaac ; 4 ème registre : 1. Les Tables de la Loi et la Verge d’Aaron , 2. Les plaies d’Égypte , Pharaon et Moïse , 3. Le Serpent d’airain ; 5 ème registre : 1. Balaam sur son ânesse, 2. Arbre de Jessé , 3. Salomon ; 6 ème registre : 1. Masque léonin (heurtoir), 2. Miracle de saint Zénon pêcheur , 3. Zénon libère la princesse du démon ; 7 ème registre : 1 . Les trois Hébreux dans la Fournaise , 2. Miracles de Zénon, 3. Zénon et L’Empereur ; 8 ème registre : 1. Sacrifice d’Isaac ; 2. Arche de Noé , 3. Saint Michel terrassant le Dragon.
  • identifiant Wikidata de l’édifice : Q1763642
  • identifiant Wikidata de l’œuvre : Q78163086

Verona, basilique San Zeno, portes de bronze, vue d’ensemble
(YukioSanjo, 2012, CC BY-SA 3.0)

Description : La porte en Bronze de la basilique San Zeno de Vérone est actuellement conservée in situ . Pour des raisons de conservation, le placage de Bronze est cependant orienté vers l’intérieur de l’édifice. Elle est le résultat de deux campagnes clairement identifiables. Une première série de panneaux est attribuéeà un premier maître ( Primo Maestro ). Ces derniers sont principalement réunis sur le battant nord, à l’exception de l’ Entrée à Jérusalem (3 ème registre, 1). Sur ce vantail, seize panneaux consacrés au Nouveau Testament (de l’ Annonciation au Christ en Gloire ), trois panneaux consacrés à la vie de Jean-Baptiste, le panneau de l’allégorie de la Terre et de l’Océan, et trois panneaux de la Genèse lui sont ainsi attribués. À ceux-ci s’ajoutent plusieurs panneaux du battant sud : celui des Trois Hébreux dans la fournaise (7 ème registre, 1), celui de l’Arche de Noé (8 ème registre, 2) celui du combat de Michel (8 ème registre, 3) ainsi que le heurtoir du battant nord et plusieurs éléments décoratifs sur les deux portes.

Le reste de la porte est attribué à un second maître ( Secondo Maestro ) à l’exception, selon certains auteurs, de l’histoire de saint Zénon sur le battant sud (6 ème registre, 1-3 et 7 ème registre, 2), attribués à un troisième maître.

L’activité du premier maître est habituellement située entre la fin du XI e siècle et le début du XII e siècle alors que le second maître serait intervenu peu après milieu du XII e siècle.

Le cadre de l’Épiphanie appartient à la première campagne. Plusieurs scènes de l’Enfance sont condensées sur ce seul panneau. Au registre inférieur les trois Rois mages, couronnés et vêtus de tuniques mi-longues ceintes à la taille, s’approchent de la Vierge à l’Enfant. Le premier esquisse un agenouillement devant la Vierge à l’Enfant, trônant frontalement et maintenant l’Enfant de profil sur son genou gauche. Au registre supérieur, deux scènes se distinguent. À droite, l’ange surgit des nuées et montre l’étoile à deux bergers. Ces derniers sont affublés de la chevelure hérissée des possédés pour souligner l’erreur de leur judaïsme. En ce sens, le second se sert de sa houlette comme d’une canne à la manière d’un estropié. Au centre est assis Joseph songeur. Enfin, à droite, la Vierge de la Nativité apparaît couchée, enveloppée dans une couverture, alors qu’au-dessus d’elle, l’Enfant est exposé dans la mangeoire en compagnie du bœuf et de l’âne.

Verona, basilique San Zeno, portes de bronze, Adoration des Mages
(cliché M.B., CC BY-SA 4.0, 2009)

Nous remarquerons en premier lieu la réutilisation de la formule synthétique grecque, associant en une même image les trois scènes principales du cycle de Noël. Pourtant, les canons latins de l’Épiphanie sont déjà respectés et l’Adoration apparaît en cela comme la scène principale du tableau. L’analyse seule des Mages semble donc confirmer un mariage des traditions ottonienne (par exemple sur les portes de Hildesheim et de Cologne) et grecque.

Si la distinction des différents éléments de la porte reste aisée, les raisons de la réunion de ces différents éléments dans un même ensemble, au détriment de toute logique iconographique, posent problème, particulièrement en raison des nombreuses répétitions qu’implique cette réunion (la Chute, l’histoire de Caïn et Abel, le Sacrifice d’Isaac, le Châtiment divin). Cette interrogation est d’autant plus pertinente si l’on considère le programme de la porte avec celui du portail sculpté et plus précisément celui des écrans latéraux, qui multiplie les redites de l’histoire canonique et rend la cohérence du programme incompréhensible.

Plusieurs hypothèses tentent d’élucider ces invraisemblances. La première est celle de la réunion de deux portes distinctes, au moment des travaux d’agrandissement de la nef et de l’élévation de la façade (1138). La seconde, plus communément acceptée, est l’élargissement du programme de la première porte (celle du Primo Maestro) par le second maître, pour que celle-ci puisse occuper tout l’espace de l’entrée au moment de la reconstruction du portail par Niccolò. Une hypothèse plus récente (F. ZULIANI, 1990), propose de considérer un porche devant l’entrée de la nef avant l’intervention de Niccolò. Ce porche, conçu comme un Westwerk, aurait été pourvu de deux portes successives. Sa destruction et la construction du portique auraient ainsi demandé la réunion de tous les panneaux de bronze pour les intégrer au nouveau portail en 1178.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • ALIBERTI GAUDIOSO Filippa Maria, PIETROPOLI Fabrizio, « Dendrocronologia dei supporti lignei e analisi dei materiali della porta bronzea di S. Zeno a Verona », dans Le porte di bronzo : dall ’ antichità al secolo XIII, S. Salomi (Dir.), Atti del convegno internazionale di studi Trieste, 1987, Roma, Istituto della enciclopedia italiana, coll . « Acta encyclopaedica, 15 », 1990 (rééd. Roma, 1992), vol. 1, p. 421-436, vol. 2, pl. 409-414.
  • BOECKLER Albert, Die Bronzetuer von Verona, Marburg, Verlag des Kunstgeschichtlichen Seminars der Universität Marburg, 1931, p. 54 et ss.
  • CANEVA Claudio, MARABELLI Maurizio, « L’emissione acustica per la diagnostica negli interventi di conservazione : la porta di S. Zeno a Verona », dans Le porte di bronzo : dall ‘ antichità al secolo XIII, S. Salomi (Dir.), Atti del convegno internazionale di studi Trieste, 1987, Roma, Istituto della enciclopedia italiana, coll . « Acta encyclopaedica, 15 », 1990 (rééd. Roma, 1992), vol. 1, p. 437-447, vol. 2, pl. 423-429.
  • FRUGONI Chiara, « La porta in bronzo della chiesa di S. Zeno a Verona », dans Il Vento nel Medioevo : dai comuni cittadini al predominio scaligero nella Marca, A. Castagnetti , G. M. Varanini (Dir.), Verona, Banca Popolare, 1991, p. 192-208.
  • GAUDIOSO Alberti, FILIPPA Maria, « Le porte bronzee della basilica di S. Zeno a Verona », dans La porta di Bonanno nel Duomo di Pisa e le porte bronzee medioevali europee : arte e tecnologia, O. Banti (Dir.), Atti del Convegno internazionale di studi, Pisa 6-8 maggio 1993, Pontedera (Pisa), Bandecchi e Vivaldi, coll. « Opera della Primaziale Pisana: Quaderno, 11 », 1999, p. 225-228.
  • GAZZOLA Pietro, La porta bronzea di San Zeno a Verona , Milano, Martello, 1965.
  • JULLIAN René, L’éveil de la sculpture italienne : la sculpture romane dans l’Italie du nord, Paris, Van Oest, 1945, p. 116-120, 277-278.
  • LEONI Massimo, « Studio metallografico della porta bronzea della basilica di S. Zeno a Verona », dans Le porte di bronzo : dall ‘ antichità al secolo XIII, S. Salomi (Dir.), Atti del convegno internazionale di studi Trieste, 1987, Roma, Istituto della enciclopedia italiana, coll . « Acta encyclopaedica, 15 », 1990 (rééd. Roma, 1992), vol. 1, p. 431-436, vol. 2, pl. 415-421.
  • MATTHIAE Guglielmo, Le porte bronze bizantine in Italia, Roma, Officina, 1971.
  • MENDE Ursula, Die Bronzetüren des Mittelalters : 800-1200, München, Hirmer, 1994, 1 ère éd. Münich, 1983, p. 57-73, pl. 56-99.
  • MILLINI Gian Lorenzo, I maestri dei bronzi di San Zeno, Verona, Bolis , 1992.
  • NEUMANN Waltraud, Studien zu den Bildfeldern der Bronzetür von San Zeno in Verona, Frankfurt, Main, Haag und Herchen, 1979.
  • ZULIANI Fulvio, « La porta bronzea di San Zeno a Verona », dans Le porte di bronzo : dall ‘ antichità al secolo XIII, S. Salomi (Dir.), Atti del convegno internazionale di studi Trieste, 1987, Roma, Istituto della enciclopedia italiana, coll . « Acta encyclopaedica, 15 », 1990 (rééd. Roma, 1992), vol. 1, p. 407-420, vol. 2, pl. 375-407.
  • SUITNER NICOLINI Giana, Vénétie romane , Saint-Léger-Vauban, Zodiaque, N. Vaillant trad ., « coll. La Nuit des Temps, 76 », 1991, p. 342-355.

Pour citer ce billet (Cite this article as) : Mathieu BEAUD, "Verona, basilique San Zeno," dans Ces Rois mages venus d'Occident, mis en ligne le 23/04/2022, consulté le 26/06/2022, https://epiphania.hypotheses.org/433.

Vous aimerez aussi...