Vallerano, grotta del Salvatore

Vallerano (Lazio, Viterbe)

Édifice : grotta del Salvatore


  • Médium : fresque.
  • Support : mur.
  • Situation dans l’édifice : mur sud, registre inférieur ?
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : monastère bénédictin.
  • Datation : IXe-XIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : paroi ouest : Communion des Apôtres ; paroi nord : trois saintes martyres (sainte Agnès, sainte Sophie, sainte Lucie), Vierges à l’Enfant dans une clipeus , trois saints bénédictins (saint Benoît, saint Maur et saint Placide) ; voûte : une croix gemmée avec le Christ et les évangélistes (perdue) ; paroi sud : Nativité (perdue), Adoration des Mages (perdue), autres scènes non localisés : Incrédulité de saint Thomas (perdue), Crucifixion (perdue).

Description : L’église rupestre San Salvatore de Vallerano a souffert d’un glissement de terrain en 1888 qui a emporté deux parois de l’édifice dont celle où était peinte l’ Adoration des Mages (paroi sud). Il ne subsiste aujourd’hui de l’édifice que la paroi nord en intégralité et une partie de la paroi occidentale (partie droite). C’est dans cet angle qu’est encore visible aujourd’hui l’autel. Il nous reste néanmoins une idée du décor grâce aux relevés épigraphiques de Gaetano Marini (Biblioteca Apostolica Vatincan, Cod. Vat. Lat. 9071) et aux descriptions minutieuses d’Achille Bertini Calosso (1907) qui a également publié les relevés de Marini.

Bertini Calosso nous décrit deux Mages en pied, l’un vêtu d’une tunique verte et d’un pantalon serré rouge de type oriental et l’autre arborant les mêmes vêtements, mais dont les couleurs sont inversées. Plus en amont siégeait la Vierge (« è ancora possibile discernere, verso il margine sinistro, ma metà inferiore di un uomo in piedi con tunica verde e stretti calzoni, a foggia di saraballa, di un color rosso-castano. Procedendo verso destra si trova, non senza grandi stenti, un’altra figura umana inginocchita, e vestita come la prima, ma coi colori invertiti. È quanto basta per comprendere che si tratta di un’Adorazione dei Magi […], possiamo scorgere più in alto everso destra, la Madona seduta », A. Bertini Calosso , 1907, p. 207). La description que donne l’auteur des fragments rappelle, dans l’agencement des couleurs et la tenue orientale des Mages, les fresques de Tulciano d’Olevano. Malheureusement, les fragments peints n’étaient déjà plus photographiables au moment de cette description.

Replacée dans le programme, l’ Adoration des Mages répondait donc vraisemblablement aux saintes martyres offrant leurs couronnes à la Vierge à l’Enfant sur la paroi d’en face (et qui elles se dirigeaient vers l’autel).


BIBLIOGRAPHIE

  • BERTINI CALOSSO Achille, « Gli affreschi della Grotta del Salvatore presso Vallerano », Archivio della Società Romana di Storia Patria, 30, 1907, p. 189-241.
  • BRENK Beat, « Die Wandmalereien in S. Maria della Tosse », dans Das Mausoleum der Kaiserin Helena in Rom und der “Tempio della Tosse” in Tivoli, J. J. Rasch (Dir.), Deutsches archäologisches Institut (Éd.), Mainz am Rhein, Ph. von Zabern, 1998, p. 72-78.
  • LADNER Gerhart B., « Die italienische Malerei im 11. Jahrhundert », Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien, 5, 1931, p. 33-160 (part. p. 103-105).
  • MATTHIAE Guglielmo, Pittura romana del Medioevo. Secoli X-XIV, 2nd édition mise à jour, M. Andaloro (Dir.), Roma, Fratelli Palombi, 1987 (1 ère éd. Roma, 1966) , p. 239.
  • OSBORNE John, « The Atrium of santa Maria Antiqua, Rome : A History of Art », Papers of the British School at Rome, 55, 1987, p. 186-223 (part. p. 208-209).
  • PARLATO Enrico, ROMANO Serena, Roma e il Lazio, Milano Jaca Book, coll. « Italia romanica , 13 », 1992 p. 405-406.
  • PIAZZA Simone, « Une communion des apôtres en Occident : le cycle pictural de la Grotta del Salvatore », C. A., 47, 1999, p. 137-158.
  • PIAZZA Simone, Pittura rupestre medieval, Lazio e Campania settentrionale (secocli VI-XIII), Rome, Bibliothèque de l’École française de Rome, Coll. EFR , 370, 2006, p. 65-68, 183-184, 244-245.
  • PIFERI Maria Elena, Affreschi romanici nel Viterbese, Manziana, Vecchiarelli, 2001, p. 9-25.
  • RASPI SERRA Joselita, « Insediamenti rupestri religiosi nella Tuscia », méfrem, 88, 1976 (1), p. 27-156, part. p. 101-113.

Pour citer ce billet (Cite this article as) : Mathieu BEAUD, "Vallerano, grotta del Salvatore," dans Ces Rois mages venus d'Occident, mis en ligne le 23/04/2022, consulté le 26/06/2022, https://epiphania.hypotheses.org/427.

Vous aimerez aussi...