Olevano sul Tusciano, Grotta San Michele, capella del Angelo

Olevano sul Tusciano (Campania, Salerno)

Édifice : grotta San Michele, capella del Angelo


Olevano sul Tuciano, Grotta San Michele, capella del Angelo (plan dans R. ZUCCARO, 1977 pl 3)
  • Médium : fresque.
  • Support : mur.
  • Situation dans l’édifice : mur nord de la nef, registre inférieur.
  • Cycle des Mages : Mages devant Hérode , Adoration des Mages.
  • Datation : fin IX e-début XIe s., sans doute avant la fin du du Xe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : nef , mur nord, registre supérieur (d’ouest en est) : Annonciation , Visitation , Nativité (avec le Bain de l’Enfant et l’ Annonce aux Bergers ), Présentation au Temple , théorie de dix saints et évêques, Jugement ? et Crucifixion de Pierre ; registre inférieur (d’ouest en est) : Mages devant Hérode, scènes perdues, Adoration des Mages , Songe de Joseph , Fuite en Égypte ; mur sud (d’ouest en est sur un seul registre) : Portement de Croix , Crucifixion , Baptême du Christ , Saint et évêques sous arcades, martyre de San Vito ; abside centrale , Vierge reine entourée de saints ; absidiole nord , Traditio legis et clavium (le Christ écrase deux créatures monstrueuses) ; absidiole sud : cinq figures de saints.
  • identifiant Wikidata : Q3777093

Olevano sul Tusciano, grotta San Michele, vue extérieure de la capella del Angelo
(cliché J. MERCIÉCA, 2010)

Description : Dans la Grotta San Michele d’Olevano, la capella del Angelo est le plus important des sept monuments que comporte le sanctuaire et celui conservant le plus important cycle peint. Les peintures recouvrent encore aujourd’hui les deux murs de la nef, l’abside centrale ainsi que les deux absidioles. Elles sont en revanche plus mutilées sur le mur sud.

Olevano sul Tusciano, grotta San Michele, capella del Angelo, mur nord
(cliché J. MERCIÉCA, 2010)
Olevano sul Tusciano, grotta San Michele, capella del Angelo, mur nord, Adoration des Mages
(cliché J. MERCIÉCA, 2010)

L’histoire des Mages est mise en image sur le registre inférieur du mur nord. C’est malheureusement le niveau du mur qui est le plus dégradé. Dans la partie occidentale, un premier cadre accueillait la Visite à Hérode . Il est encore possible de distinguer les trois Mages debout l’un derrière l’autre dans la partie droite. Le premier et le troisième adressent un signe d’interrogation à Hérode. Tous trois portent de petites coiffes rouges plus proches de l’attribut clérical oriental que de celui de la royauté. Leurs visages sont suffisamment bien conservés pour constater que la distinction des trois âges était respectée. Les couleurs sont effacées mais nous remarquons que chacun porte un vêtement aux teintes tranchées qui le distingue de ses compagnons. Devant eux, dans la partie gauche, se tenait Hérode. Le souverain a presque entièrement disparu, mais nous distinguons encore sa main tendue vers ses visiteurs.

Entre ce premier cadre et la porte ajourée dans le mur nord, les peintures sont irrémédiablement perdues. Le Voyage des Mages ou le Massacre des Innocents faisaient sans doute suite à la visite au palais, mais rien ne permet de l’affirmer. La narration reprend après la porte, par l’Adoration, scène beaucoup mieux conservée que la précédente. Les trois Mages, vêtus du même costume que précédemment portent leurs offrandes dans de petits plats concaves. Derrière eux, un disque rouge semble figurer l’étoile. La Vierge à l’Enfant leur fait face. Elle est voilée et nimbée, et trône de profil alors que derrière, Joseph, debout, assiste à la scène. Entre la Vierge et le premier mage, l’ange guide, nimbé de vert (alors que la sainte famille porte un nimbe brun), sert d’intermédiaire en désignant la mère et son fils. C’est le même ange que ne nous retrouvons en retrait, avertissant Joseph en Songe. Le registre se termine enfin par la Fuite en Égypte.

Olevano sul Tusciano, grotta San Michele, capella del Angelo, mur nord
(cliché J. MERCIÉCA, 2010)
Olevano sul Tusciano, grotta San Michele, capella del Angelo, mur nord, Mages devant Hérode
(cliché J. MERCIÉCA, 2010)

Replacé dans une lecture globale des peintures du mur septentrional, le cycle des Mages occupe une place aussi importante que les six scènes du récit de l’Enfance qui le surplombe et forme ainsi un cycle parallèle dont la lecture s’effectue d’ouest en est. Le sens processionnel imprimé par les Mages, puis par la Fuite en Égypte , menait ainsi à la vision ecclésiale de la Traditio legis et clavium dans laquelle le Christ écrase le démon qu’il avait dû fuir dans son Enfance. Plus généralement, la dynamique des peintures de ce mur conduit à la vision de la Vierge-Reine en majesté ornant l’abside centrale.

Concernant les Mages, il nous faut ici remarquer l’adaptation du modèle italo-byzantin élaboré dans la peinture romaine du VIII e siècle : les Mages sont des Orientaux, l’ange guide se substitue à l’étoile et Joseph se tient debout derrière le trône, comme sur les fresques de Santa Maria Antiqua de Rome et sur le fragment de mosaïques conservé dans la sacristie de Santa Maria in Cosmedin, provenant de l’Oratoire de Jean VII.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • CARUCCI Arturo, Gli affreschi della cripta di Olevano sul Tusciano, Salerno, Jannone, 1964.
  • CARUCCI Arturo, Un feudo ecclesiastico nell’Italia meridionale : Olevano sul Tusciano, Subiaco, Tip. dei Monasteri, 1937.
  • CATALANO Agostino, Il complesso monastico di Olevano sul Tusciano : architettura e tecnica del complesso monastico altomedievale della grotta di San Michele e della cella di San Vincenzo sul Tusciano : malte, intonaci e diagnostica con metodi di prospezione geofisica, Napoli, Luciano Editore, 2007.
  • DE FEO Rosalba, SABINO Pasqualina et MICCIO Gennaro, « Le grotte di Olevano sul Tusciano », Bollettino della Soprintendenza per i BAPPSAE di Salerno e Avellino, 2006, p. 91-97.
  • DI MURO Alessandro, « Luce dalla grotta : primi risultati delle indagini archeologiche presso il santuario di San Michele ad Olevano sul Tusciano », dans III Congresso Nazionale di Archeologia Medievale : Castello di Salerno, Complesso di Santa Sofia Salerno, 2-5 ottobre 2003, R. Fiorillo, P. Peduto (Éds.), Firenze, All’Insegna del Giglio, 2003, p. 393-409.
  • FORCELLINO Antonio, PROSPERETTI Francesco, « Un nuovo affresco dalla grotta di San Michele ad Olevano sul Tusciano (Salerno) », Apollo : bollettino dei musei provinciali di Salernitano, 19, 2003 (2004), p. 102-106.
  • KALBY Luigi Gino, « Insediamenti reupestri della Campania », dans La civiltà rupestre medioevale nel Mezzogiorno d’Italia : ricerche e problemi, C. D. Fonseca (Dir.), Atti del primo convegno internazionale di studi, Mottola-Casalrotto 29 settembre-3 ottobre 1971, Genova, Istituto Grafico S. Basile, 1975, p. 153-172.
  • KALBY Luigi Gino, « La cripta eremitica di Olevano sul Tusciano (I) », Napoli Nobilissima, 3 s. 3, 1963-1964, p. 205-227.
  • KALBY Luigi Gino, « La cripta eremitica di Olevano sul Tusciano (II) », Napoli Nobilissima, 3 s. 4, 1964-1965, p. 22-41.
  • KALBY Luigi Gino, La cripta di San Michele Arcangelo in Olevano sul Tusciano, Salerno, 1963, coll. « Quaderni di Italia Nostra, 1 », 1963.
  • KLINKHAMMER Heide, « Im Berg der Heiligtümer : die Grotte di San Michele in Olevano sul Tusciano », Werk, Bauen, Wohnen,   4, 2004, p. 42-47.
  • ZUCCARO Rosalba, Gli affreschi nella Grotta di S. Michele ad Olevano sul Tusciano, Roma, De Luca, coll. « Studi sulla pittura medioevale campana, 2 », 1977.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (22 avril 2022). Olevano sul Tusciano, Grotta San Michele, capella del Angelo. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogma


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search