Florence, Museo Stefano Bardini

Firenze (Toscana, Firenze)

Édifice : Museo Stefano Bardini


  • Édifice d’origine : église Onfiano (Reggia, Emilie).
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Datation : fin du XIIe siècle.
  • Intégration dans le programme iconographique : chapiteau : Nativité , Bain de l’Enfant , Annonce aux Bergers , Adoration des Mages , Songe de Joseph.
  • identifiant Wikidata édifice actuel : Q3867573

Florence, Museo Bardini, Adoration des Mages
(I, Sailko, 2009, CC BY-SA 3.0)

Description : Ce chapiteau provenant de l’église d’Onfiano développe un décor riche malgré sa faible surface. Sur les quatre faces se succèdent la Nativité, le Bain de l’Enfant (en dessous du Christ exposé dans la mangeoire), l’ Adoration des Mages et le Songe de Joseph. L’Épiphanie occupe à elle seule deux faces. Les Mages, couronnés, apportent leurs offrandes à une Vierge à l’Enfant, couronnée, elle aussi trônant frontalement sous un dais monumental sur lequel brille l’étoile végétale. Le premier Mage s’agenouille alors que le dernier pointe l’astre du doigt. Derrière eux, les trois chevaux sont parqués derrière une colonne torse, ne laissant apparaître que leurs têtes (le détail rappelle la façade de Saint-Trophime d’Arles, ainsi que le chapiteau de son cloître. Comme dans plusieurs décors provençaux (Saint-Gilles du Gard, et Montfrin tout comme sur le tympan de Nantua, et celui du Baptistère de Parme), le Songe de Joseph intervient juste après l’Adoration en tant que scène autonome : un ange porteur d’un phylactère apparaît à Joseph siégeant sur un large trône.

Florence, Museo Bardini, Adoration des Mages
(I, Sailko, 2009, CC BY-SA 3.0)
Florence, Museo Bardini, Adoration des Mages et Songe de Joseph
(I, Sailko, 2009, CC BY-SA 3.0)
Florence, Museo Bardini, Nativité
(I, Sailko, 2009, CC BY-SA 3.0)
Florence, Museo Bardini, Nativité et Bain de l’Enfant
(I, Sailko, 2009, CC BY-SA 3.0)

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • LENSI Alfredo, « Museo Bardini, 3, Marmi e pietre », Dedalo, 6, 1926, p. 752-772.
  • SALMI Mario, Scultura romanica in Toscana, Firenze, Rinascimento del Libro, coll. « Studi d’arte medioevale e moderna », 1928, p. 118, cat. n o 31.
  • SALVINI Roberto, LAVAGNINO Emilio, Trésors d’art du Moyen Âge en Italie, exposition, Paris, Petit Palais, trad. H. Barville, Paris, Les Presses Artistiques, 1952, cat. no . 104, pl. 29.
  • NERI LUSANNA Enrica, SANTI Bruno, Il museo Bardini a Firenze. 2, Le sculture, Milano, Electa, coll. « Museo Bardini a Firenze 2 Gallerie e Musei di Firenze », 1986, cat no 67, p. 212; pl. 90.
  • NERI LUSANNA Enrica, SANTI Bruno, Museo Bardini : la sculture medievali e rinascimentali, Firenze, CentroDI, coll. « Firenze, i musei del comune, guide, 3 », 1989, p. 20.
  • RUIZ MORALES José Miguel, AINAUD DE LASARTE Juan, Arte Románico, VII Exposicion Europe a bajo los auspicios del cousejo di Europa, Barcelona, Santiago de Compostela, 10 Juillet-10 oct. 1961, Madrid, Artes gráficas Argés, 1961 , cat no 333, p. 216-217.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (22 avril 2022). Florence, Museo Stefano Bardini. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogm4


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search