Appiano / Hocheppan, chapelle castrale.

Appiano / Hocheppan (Trentino)

Édifice : chapelle du château


Appiano, chapelle castrale (plan dans H. STAMPLER, T. STEPPAN, 1998, p. 14)
  • Médium : fresque.
  • Support : mur.
  • Situation dans l’édifice : nef, mur ouest, registre supérieur.
  • Cycle des Mages : Voyage des Mages vers Bethléem , Adoration des Mages (mur ouest) ; Mages devant Hérode , Songe des Mages (mur nord).
  • Datation : 1200-1210.
  • Intégration dans le programme iconographique : mur est : abside centrale : Maiestas Mariae (conque), Vierges Sages et Vierges Folles (partie tournante) ; absidiole nord : saint Jean et saint Jean Baptiste adorant l’Agnus Dei ; absidiole sud : Tradition legis et clavium (Christ transmettant un phylactère à Paul et une clef à Pierre) ; registre supérieur : Collège apostolique (six apôtres autour du Christ en buste) ; mur sud , registre supérieur (d’est en ouest) : trois apôtres du Collège apostolique, Annonciation , Visitation , Nativité , Annonce aux Bergers ; registre inférieur (d’est en ouest) : Fuite en Égypte , Présentation au Temple , Baptême du Christ ; Noces de Cana ; mur ouest , registre supérieur (de droite à gauche) : Voyage des Mages à Bethléem , Adoration des Mages ; registre inférieur : Entrée du Christ à Jérusalem ? (très effacée) ; mur nord , registre supérieur (d’ouest en est) : Mages devant Hérode , Songe et retour des Mages , Massacre des Innocents , trois apôtres du Collège apostolique ; registre inférieur (très effacé), partie orientale : Crucifixion et Descente de Croix.
  • identifiant Wikidata : Q1012369

Appiano, chapelle castrale, mur septentrional, registre supérieur, Mages devant Hérode (cliché d’après H. STAMPFER, S. STEPPAN, 1998)
Appiano, chapelle castrale, mur septentrional, registre supérieur, Voyage des Mages vers Bethléem
(cliché d’après H. STAMPFER, S. STEPPAN, 1998)
Appiano, chapelle castrale, mur septentrional, registre supérieur, Adoration des Mages (cliché d’après H. STAMPFER, S. STEPPAN, 1998)
Appiano, chapelle castrale, mur septentrional, registre supérieur, Songe et Retour des Mages
(cliché d’après H. STAMPFER, S. STEPPAN, 1998)

Description : Le programme peint de la petite chapelle d’Appiano est en grande partie consacré à l’Enfance (dix scènes sur la vingtaine que compte le cycle pictural) et, au sein de ces dix scènes, quatre sont consacrées aux Mages. Ces dernières sont particulièrement concentrées dans la partie occidentale de l’édifice en ne respectant aucunement la chronologie. Sur le mur occidental sont réunies Voyage des Mages vers Bethléem (à droite) et l’ Adoration des Mages (à gauche). Dans le premier cadre, les Mages couronnés arrivent à cheval devant une porte de ville. De l’autre côté de la porte se déroule l’Adoration (Figure 299), en intérieur. Sur la gauche, la Vierge, voilée et nimbée, trône et accueille de la main l’offrande du premier mage incliné devant elle alors que le Christ bénit son visiteur. Le second mage pointe du doigt l’ange guide planant au-dessus de la scène et tenant dans sa main un crucifix en guise d’étoile. Ce dernier désigne l’Enfant de la main. Enfin, le dernier montre de la main son offrande.

Chronologiquement, avant le voyage à Bethléem, les Mages rencontrent Hérode à l’extrême ouest du mur nord. Les trois Rois sont entrés dans le palais figuré par une triple arcature encadrant l’ensemble de la scène. Le premier roi adresse un signe d’interrogation à Hérode alors que les deux autres conversent ensemble et amorcent un mouvement pour se détourner du souverain. Ce dernier trône devant les Mages sur un siège curule orné de têtes de lions. Derrière lui, l’ Armiger au, visage sévère, porte l’épée de son roi . Enfin, contre toute logique narrative, le Songe et le Retour des Mages apparaissent sur le même mur, intercalés entre la rencontre au palais et le Massacre des Innocents. Les deux épisodes sont réunis sur un même panneau complexe. Dans la partie gauche, les trois Rois sont allongés dans un lit monté sur hauts pieds, enveloppés sous une même couverture. Un ange leur apparaît dans la partie supérieure, surgi à mi-corps d’un motif architectural. Seul le mage le plus jeune est éveillé par la vision nocturne. Dans la partie droite, un mage à cheval, vu strictement de face selon un audacieux raccourci de la part du peintre, traverse la porte au sommet de laquelle apparaissait l’ange du Songe. Il s’agit sans aucun doute du retour des Mages sur le chemin vertueux indiqué par l’ange, ce roi à cheval s’éloignant ainsi du Massacre qui s’opère sur la droite.

Il importe ici de retenir l’intégration du récit de l’Épiphanie dans un important cycle de l’Enfance et de la vie publique du Christ et, surtout, sa proximité avec les deux autres Épiphanies de l’Évangile : le Baptême du Christ et les Noces de Cana sur le mur sud (cf. Ferentillo). Cependant, contrairement aux fresques de San Pietro in Valle de Ferentillo, l’Épiphanie des Mages n’est pas traitée comme les deux autres et n’en est pas voisine. Par ailleurs, nous retrouvons à Appiano l’habitude des ateliers romains et ombriens de localiser l’histoire des Mages dans la partie occidentale de l’édifice.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • LEIPOLD Regine, RÜDEL Eva, SCHURR Eva et WELKER Manfred, « Die Burgkapelle zu Hocheppan : Überlegungen zur Ikonographie der romanischen Wandmalerei », dans Vom Orient bis an den Rhein : Begegnungen mit der christlichen Archäologie : Peter Poscharsky zum 65. Geburtstag, U. Lange , R. Sörries (Éds.) , Dettelbach, J. H. Röll, coll. « Christliche Archäologie, 3 », 1997, p. 157-190.
  • NOTHDURFER Hans, « Burgkapelle Hocheppan, Beobachtungen zu spätantiker Herkunft und vorburgenzeitlicher Bebauung », Arx, 2001, 23 (1), p. 14-18.
  • RASMO Nicolò, « Il castello di Appiano : nuovi contributi alle sue vicende storiche e costruttive », Cultura atesina : rivista trimestrale, 19, 1965, p. 5-36.
  • RASMO Nicolò, Affreschi del Trentino e Alto Adige, Trento, Istituto Trentino-Alto Adige per Assicurazioni, 1971.
  • RASMO Nicolò, Il Castello di Appiano, Bolzano, Tipografia Presel, coll. « Cultura atesina, 5 », 1967.
  • STAMPFER Stampfer Helmut, Steppan Thomas, Die Burgkapelle von Hocheppan , Bozen, Verlagsanstalt Athesia, coll. « Berichte zur Denkmalpflege, 8 » , 1998. Stampfer Helmut, Steppan Thomas, Die romanische Wandmalerei in Tirol : Tirol, Südtirol, Trentino , Regensburg, Schnell Steiner, 2008. Suitner Nicolini Gianna, Le Venezie , Milano, Jaca Book, coll. « Italia romanica, 12 », 1991, 423-424. Wagner Anselm, « Die Jungfrauen und der Bräutigam : Zur ikonologie der romanischen Wandmalerein von Müstair und Hocheppan », Belvedere, 5 (2), 1999, p. 46-57.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (20 avril 2022). Appiano / Hocheppan, chapelle castrale. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogls


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search