New York, Metropolitan Museum of Art, Cloisters (San Martín de Fuentidueña)

New York (New York, USA)

Édifice : Metropolitan Museum of Art, Cloisters , (n° d’inv : L.58.86a–f)


  • Édifice d’origine : San Martín de Fuentidueña (Castilla y León, Segovia), abside.
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice (d’origine) : arc triomphal, chapiteau nord.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Datation : 1175-1200.
  • Intégration dans le programme iconographique : Intégration dans le programme iconographique : arc triomphal , chapiteau nord : Adoration des Mages ; chapiteau sud : Daniel dans la fosse aux lions.
  • identifiant Wikidata de l’édifice actuel : Q1138030
  • identifiant Wikidata de l’édifice d’origine : Q17186737
  • Bien de Interés Cultural (édifice d’origine) : RI-51-0000876
  • n° d’inv : L.58.86a–f

New York, Metropolitan Museum of Art, The Cloisters, San Martín de Fuentidueña, chapiteau de l’Adoration des Mages
(cliché The Metropolitan Museum of Art)

Description : La totalité de l’abside de San Martín de Fuentidueña (Castilla y León, Segovia) a été transférée, bâti et décors, au Metropolitan Museum of Art de New York en 1958. De nombreuses œuvres hispaniques y sont aujourd’hui exposées (notamment la peinture provenant de Santa Maria de Tredòs recouvrant la conque absidale.

Les chapiteaux de l’arc triomphal sont intacts et semblent occuper leurs places originelles. Celui de la retombée nord-est est consacré à l’Épiphanie. Nous y observons la procession des Mages s’enrouler sur la totalité de la corbeille du chapiteau. Sur la face occidentale (visible de la nef), les trois chevaux au repos sont juxtaposés. Sur la face interne (sud), les trois Rois mages marchent vers le Christ. Seul le premier brise le rythme de la procession en s’agenouillant. Un petit motif architectural tronqué, en forme de Tau, faisant l’angle sud-est du chapiteau, abrite le premier mage et la Vierge à l’Enfant et donne une version synthétique de l’Aula regia virginale. Nous retrouvions exactement le même artifice sur le chapiteau de la nef de Santa Magdalena de Tudela. Au faîte de ce motif architectural brille l’étoile sous la forme d’un fleuron inscrit dans un disque. La Vierge à l’Enfant, trônant de face est placée sur l’arête orientale du chapiteau.


Remarquons deux choses au sujet de cette oeuvre. La première est la place stratégique que tiennent les trois Rois, au seuil du choeur, leur procession étant orientée vers l’autel. Or, le chapiteau placé en regard des Mages décrit Daniel dans la fosse aux Lions, dont la valeur apotropaïque en fait souvent l’illustration parfaite du trope liturgique indissociable du rite eucharistique : « De ore leonis libera me Domine », tiré du Psaume 21 (22). En ce sens, l’offrande des Mages prend une valeur eucharistique clairement identifiable. Nous retrouvons une mise en parallèle identique des deux épisodes sur deux chapiteaux de la cathédrale Santo Domingo de Calzada .


Localisation de l’édifice d’origine

Voir en plein écran

Localisation actuelle

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • GÓMEZ-MORENO Carmen, « Piedras viajeras : El ábside de San Martín de Fuentidueña », Boletín del Seminario de Estudios de Arte y Arqueología, 27, 1961, p. 61-85.
  • GÓMEZ-MORENO Carmen, FREEMAN Margaret B., « The Apse from San Martín de Fuentidueña », Bulletin of the Metropolitan Museum of Art, 19 (10), 1961, p. 264-296.
  • JIMÉNEZ-BLANCO Maria Dolores, MACK Cindy, Arte Español en Nueva York. Guía, Madrid, Asociación de Amigos de la Hispanic Society of America, 2004, p. 109-112.
  • MERINI DE CÁCERES José Miguel, « El elginismo en España. Algunos datos sobre el expolio de nuestro patrimonio monumental », Revista de Extremadura, 2, 1990, p. 39-70.
  • RODRÍGUEZ MONTAÑES José Manuel, « Fuentidueña », dans EDR en Castilla y león : Segovia, M. A. García Guinea , J. M. Pérez González (Dirs.), Aguilar de Campoo, Fundación Santa María la Real, Centro de Estudios del Románico, 2007, vol. 2, p. 783-816.
  • RORIMER James, The Metropolitan Museum of Art. The Cloisters. The Building and the Collection of Medieval Art in Fort Tryon Park, New-York, The Metropolitan Museum of Art, 1971, p. 28-36.
  • SIMON David L., « Romanesque Art in American Collections, XXI. The Metropolitan Museum of Art, Parte I : Spain », Gesta, 23 (2), 1984, p. 145-159.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (3 janvier 2022). New York, Metropolitan Museum of Art, Cloisters (San Martín de Fuentidueña). Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogky


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search