Mura, église Sant Martí

Mura (Cataluña, Barcelona)

Édifice : église Sant Martí


Mura, église Sant Martí (plan d’après A. MAZCUÑAN, F. JUNYENT, dans CR, vol. 11, El Bages, p. 321)
  • Médium : sculpture.
  • Support : tympan.
  • Situation dans l’édifice : façade occidentale, portail, tympan.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : église paroissiale.
  • Datation : fin XIIe-déb. XIIIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : portail occidental , tympan : Adoration des Mages ; chapiteaux d’ébrasements : hagiographie de saint Martin : la mort de saint Martin (nord), saint Martin partageant son manteau (sud) ; corbeaux : lions.
  • identifiant Wikidata : Q11682879

Mura, église Saint-Martin portail occidental (Catalan Art & Architecture Gallery (Josep Bracons), 2013, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons)

Description : L’église actuelle de Saint-Martin de Mura est le fruit de plusieurs campagnes de constructions débutées au XIe siècle, poursuivies au XII e siècle et enrichies au XVII e siècle. Le portail occidental élevé entre la fin du XII e et le début du XIII e siècle était intégré à un porche jusqu’en 1915. Relativement sobre, il se compose d’une série d’archivoltes nues encadrant un tympan et retombant sur deux colonnes d’ébrasements coiffées de chapiteaux historiés.

Mura, église Saint-Martin portail occidental, Adoration des Mages
(Núria Pueyo, 2007, CC BY-SA 2.5, via Wikimedia Commons)

Au centre du tympan trône une Vierge à l’Enfant, hiératique, voilée et couronnée. Elle présente sur ses deux genoux l’Enfant bénissant, également couronné, et coiffé des branches d’un nimbe crucifère non apparent. Le groupe est flanqué de deux anges thuriféraires surgis des nuées, portant chacun un codex. L’étoile inscrite dans un disque brille sous sa forme végétale à côté de la tête de la Vierge. À gauche, les trois Rois mages se succèdent l’un derrière l’autre pour former un groupe figé. À droite, Joseph trônant frontalement, s’appuie sur sa canne en Tau. Le personnage se tenant dans le coin droit du tympan n’est malheureusement pas identifiable. Il a été interprété comme un berger ou comme la sage-femme, mais le livre qu’il porte invalide ces hypothèses. Le codex nous orienterait vers la figuration d’un évangéliste. Il n’est certes pas nimbé mais aucun personnage du tympan ne l’est. Cela n’exclut cependant pas de voir là un personnage contemporain, laïc ou clerc, inclus dans la composition en tant que donateur. Aucun élément ne permet d’identifier saint Martin lui-même, car ce dernier est tonsuré sur les chapiteaux des ébrasements alors que le personnage du tympan ne l’est pas.

La relation entre l’Épiphanie du tympan et les scènes hagiographiques des chapiteaux des ébrasements semble évidente : l’acte de charité du saint offrant un pan de son manteau rappelle bien entendu celle des Mages du tympan et de même, le salut de l’âme du saint à l’instant de sa mort (chapiteau droit) confirme la portée sotériologique de l’acte universel des trois Rois.

Mura, église Saint-Martin portail occidental, chapiteau de l’ébrasement nord, mort de saint Marin
(Enfo, 2014, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)
Mura, église Saint-Martin portail occidental, chapiteau de l’ébrasement sud, saint Martin partageant son manteau
(Angela Llop, 2012, CC BY-SA 2.0, via Wikimedia Commons)

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • BURON Vicenç, Esglèsies Romàniques Catalanes. Guía , Barcelona, Artestudi Edicions, « Col lecció de materials, 1 », 1980, p. 99.
  • VIGUÈ Jordi (Dir), « église Sant Martí de Mura », dans CR, vol. 11, El Bages, Barcelona, Fundació Enciclopèdia Catalana, 1984, p. 321-328.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (3 janvier 2022). Mura, église Sant Martí. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogkw


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search