Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción

Duratón (Castilla y León, Segovia)

Édifice : église Nuestra Señora de la Asunción


Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción (plan d’après, J. A. RÍO RAMOS, dans EDR, Segovia, 2007, p. 655)
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : galerie adossée au mur sud de l’église, partie est (à droite de la porte sud), troisième chapiteau en partant de la gauche.
  • Cycle des Mages : Voyage des Mages , Adoration des Mages.
  • Datation : dernières décennies du XIIe s., première décennie du XIIIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : galerie méridionale , chapiteau de la Nativité : Annonciation , Visitation , Nativité , Hérode consultant son scribe ; chapiteau de l’Épiphanie : Voyage des Mages , Adoration des Mages , Songe de Joseph (?) ; autres chapiteaux : affrontements zoomorphes et monstrueux.
  • identifiant Wikidata : Q5909437

Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción, Adoration des Mages
(Josep Maria Viñolas Esteva, 2018, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)

Description : La galerie méridionale de l’église Nuestra Señora de la Asunción de Duratón a été entièrement remontée dans les années 1970 et l’ordre des chapiteaux en a été modifié. On peut penser qu’à l’origine, les chapiteaux de l’Épiphanie et de la Nativité , deux seules scènes évangéliques du programme, étaient voisins, ou du moins, étaient mis en dialogue, peut-être de part et d’autre de la porte de la galerie.

Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción, Adoration des Mages
(Rowanwindwhistler, 2012, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Le cycle des Mages a été condensé sur les faces d’un seul chapiteau. Sur la face orientale, les trois Rois mages cavaliers, chacun inscrit sous une arcade trilobée, se dirigent vers les faces nord et ouest consacrées à l’Adoration. Sur ces dernières, deux mages inscrits sous arcades sont cantonnés sur la face nord et se montrent mutuellement l’étoile. Leur compagnon, placé sur la face ouest, est agenouillé devant la Vierge à l’Enfant, dans une pose très élégante. Tous trois présentent leurs offrandes dans leurs mains voilées. Sur l’arc surplombant chaque mage sont inscrits leurs noms : batasar , melchior , jaspar . Devant le premier mage, la Vierge à l’Enfant, couronnée, porte une tige fleurie faisant office d’étoile. Derrière elle, sur la face sud, Joseph somnole, assis et appuyé sur sa canne.

Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción, Voyage des Mages
(Rowanwindwhistler, 2009, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons)

Les deux chapiteaux évangéliques de la galerie, sont ainsi intégrés à un programme laissant une large place aux combats zoomorphiques et monstrueux, métaphores des psychomachies humaines auxquelles l’Incarnation du Christ mettra un terme.

Remarques : Sur l’une des faces du chapiteau de la Nativité, Hérode trônant accueille un personnage juif (à la coiffe pointue), tenant un phylactère. Cette scène habituellement associée aux Mages décrit en réalité la consultation des scribes et forme ainsi une citation, auprès de la Nativité , de la prophétie de Michée annonçant le lieu de naissance du Messie.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • COBREROS Jaime, El Románico en España, Madrid, Infaco, coll. « Guías Periplo », 1993, p. 549-551.
  • GARMA RAMÍREZ David de la, Rutas del Románico en la provincia de Segovia, Valladolid, Castilla, 1998, p. 126-128.
  • HERBOSA Vicente, El Románico en Segovia, León, Lancia Ediciones, coll. « Aspectos », 1999, p. 30-31.
  • RODRÍGUEZ MONTAÑES José Manuel, « église Nuestra Señora de la Asunción », dans EDR en Castilla y león : Segovia, M. A. García Guinea, J. M. Pérez González (Dirs.), Aguilar de Campoo, Fundación Santa María la Real, Centro de Estudios del Románico, 2007, vol. 1, p. 650-670.
  • RUIZ MONTEJO Inés, El reománico de villas y tierras de Segovia, Segovia, Encuentro, coll. « La noches de los tiempos », 1988, p. 184-193, 211-212, 250-251.
  • SÁINZ SÁIZ Javier, El románico rural en Castilla y León, León, Ediciones Lancia, coll. « Arte y turismo. », 1991, p. 74.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (16 décembre 2021). Duratón, église Nuestra Señora de la Asunción. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogkg


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search