Barberà del Vallès, église Santa Maria

Barberà del Vallès (Cataluña , Vallès)

Édifice : église Santa Maria


Barberà del Vallès, église Santa Maria (plan d’après J. M. MASAGUÉ, dans CR, 18, 1991, p. 88)
  • Médium : fresque.
  • Support : mur d’abside.
  • Situation dans l’édifice : abside centrale, registre inférieur, partie nord.
  • Cycle des Mages : Mages devant Hérode et Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : église paroissiale.
  • Datation : fin XIIe-déb. XIIIe s.
  • Intégration dans le programme iconographique : abside centrale , registre supérieur (de gauche à droite) : Visitation , Nativité , Bain de l’Enfant , Annonce aux Bergers ; registre inférieur : Mages devant Hérode et Adoration des Mages , Entrée à Jérusalem ; conque : Majestas Domini ?
  • identifiant Wikidata : Q11682896
  • identifiant Bienes de Interés Cultural : RI-51-0010160
  • Catalan object of cultural interest ID : 906-MH-EN

Barberà del Vallès, église Santa Maria, abside centrale (cliché J. GUDIOL, IA, cliché 30513)
Barberà del Vallès, église Santa Maria, abside centrale, Mages devant Hérode et Adoration des Mages (cliché J. GUDIOL, IA, cliché A-9796)

Description : Les fresques de Santa Maria de Barberà del Vallès ont été lourdement restaurées au moment de leur découverte dans les années trente. Aussi, leur étude est à mener avec précaution. Le cycle des Mages est condensé en une seule scène dans l’abside centrale, au registre inférieur. Sur la gauche, les Mages se détournent d’Hérode, assis les jambes croisées sur un siège curule, les pieds posés sur deux démons. Alors que le premier mage converse encore avec Hérode, il lui tourne déjà le dos et suit le mouvement de ses deux compagnons orientés vers la Vierge à l’Enfant trônant sous la fenêtre axiale de l’abside. Le groupe est malheureusement gravement mutilé par l’allongement postérieur de cette dernière fenêtre. Cette composition très dynamique, opposant clairement Hérode et le groupe de la Vierge à l’Enfant, se retrouve à l’identique sur les peintures du mur de la nef de Santa Maria de Taüll, datées de la moitié du XII e siècle.

Le mouvement processionnel de l’Adoration est prolongé par l’ Entrée du Christ à Jérusalem , s’étendant sur la partie sud de l’abside. L’arrivée des Mages devant la Vierge préfigure ainsi la prise de pouvoir par le Christ dans sa cité et la fondation de son Église.

Sur le cul-de-four était peinte une Majestas trop endommagée pour être identifiée. La Majestas Domini actuelle est un parti pris des restaurateurs. Elle remplace peut-être une Majestas Mariae comme celle que nous trouvons à Santa Maria de Taüll ou Santa Maria de Esterri d’Àneu. Il subsiste de la décoration de l’arc triomphal de l’abside centrale des scènes de la Genèse et de la Chute . Les fresques des absides latérales sont d’une facture très différente et byzantinisantes. Elles sont certainement l’œuvre d’un atelier différent, peut-être actif dans l’édifice avant la décoration de l’abside centrale.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • AINAUD I LASARTE Joan, La pintura catalana. 1, La fascinació del romànic, Barcelona, Skira, 1989, p. 21-24, 51-55.
  • ANTHONY Edgar Waterman, Romanesque frescoes, Princeton, New Jersey, Princeton University Press, 1951, p. 174-176.
  • ARAD Lily, « Don’t follow the Path of Cain : the Representation of the Offering in Santa Maria de Barberà del Vallès », Butlletí del museu nacional d’art de catalunya (MNAC), 5, 2001, p. 197-202.
  • CARBONELL I ESTELLER Eduard, Vigué Jordi, L’església romànica de Santa Maria de Barberà, Barcelona, Artestudi edicions, coll. « Art románic, 8 », 1975.
  • COOK Walter William Spencer, La pintura mural románica en Cataluña, Madrid, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, coll. « Arte y Artistas » , 1956, p. 30-39.
  • GUDIOL I CUNILL Josep, « Les pintures murals de Barberà », La Veu de Catalunya, 17, 1919, p. 12-13.
  • GUDIOL I CUNILL Josep, « Les pintures murals de Barberà », Vell y Nou, 1 (9), 1920, p. 318-328.
  • GUDIOL I CUNILL Josep, La pintura mig-eval catalana. Els primitus, 1, Els Primitus : la Pintura mural, Barcelona, S. Babra, 1927, p. 428-459.
  • KUHN Charles Louis, Romanesque mural painting of Catalonia, Cambridge, Harvard University Press, 1930, p. 49-51.
  • SUREDA I PONS Joan, La pintura románica a Catalunya, coll. « Alianza Forma , 17 », Madrid, Alianza Editorial, 1981, p. 311-312, 352-353.
  • TRENS RIBAS Manuel, « Les pintures murals de Barberà », Gaseta de les Arts, 2 (29), 1925.
  • VIGUÉ Jordi (Dir.) , « Santa Maria de Barberà », dans CR, vol. 18, El Vallès occidental. El Vallès, Barcelona, Fundació Enciclopèdia Catalana, 1991, p. 88-95.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (10 décembre 2021). Barberà del Vallès, église Santa Maria. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogk7


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search