Saint-Denis, abbatiale Saint-Denis (4) Raby, Château, collection Lord Barnard

Raby (Angleterre, Teesdale, Île-de-France)

Édifice : Château, collection Lord Barnard


  • Édifice d’origine : Saint-Denis, abbaye, fenêtre de l’Enfance , fleuron central.
  • Médium : vitrail.
  • Support : semi-médaillon.
  • Situation dans l’édifice : chapelle du château, fenêtre sud (chapelle de la Vierge), installé en 1907.
  • Cycle des Mages : Songe des Mages.
  • Datation : 1140-1144
  • identifiant Wikidata : Q4583646
  • identifiant Wikidata édifice d’origine : Q184407
  • identifiant Mérimée édifice d’origine : Pa00079952
  • n° d’inv Corpus Vitrearum Medii Aevi : 020717

Raby, Vitrail du château, des Mages (cliché d’après M. W. COTHREN, 1986, fig. 1, p. 400)
Raby, Vitrail du château, des Mages (cliché Corpus Vitrearum Medii
Aevi : 020717, © 2010 King’s College London)

Description : Le panneau du Songe des Mages a été arraché à la fenêtre de l’Enfance de Saint-Denis en 1799, vendu par Alexandre Lenoir entre 1802 et 1803 à John Chrispher Hampp (comme celui de la Vierge à l’Enfant, puis acheté par la collection Lord Barnard en 1857. Il fut placé dans la fenêtre sud de la chapelle de la Vierge du château de Raby en 1907 où il se trouve encore aujourd’hui. Il n’a été identifié comme un fragment de la fenêtre de l’Enfance que bien plus tard, par Michael Cothren (1986) et fait partie des panneaux dont Louis Grodecki n’avait pas connaissance pour sa propre reconstitution de la baie en 1976.

Les verres de ce panneau sont largement originaux mais la scène occupait à l’origine un cadre semi-circulaire et a été remployée sur un panneau rectangulaire pour son intégration à la baie du château de Raby. À l’origine situé dans la partie médiane du quadrilobe central de la fenêtre de l’Enfance à Saint-Denis, il était placé symétriquement aux Mages de l’Adoration (disparus) par rapport au groupe central de la Vierge à l’Enfant.

Les Mages s’y trouvent allongés les uns à côté des autres, couverts de leurs manteaux. Ils sont tous trois couronnés. Deux sont barbus et l’un est imberbe, contrairement aux Mages devant Hérode, mais les repeints modernes et contemporains doivent être pris en compte. Le premier mage place son visage dans le creux de sa main, le second est enveloppé dans sa cape alors que le troisième pose sa main sur sa hanche, geste signifiant qu’il rêve. Seul le mage de gauche (le plus âgé) semble éveillé par l’annonce de l’ange apparaissant dans la partie gauche. Ce dernier pose la main sur la couronne du roi et désigne de l’index la route à suivre pour le retour.

reconstitution de la fenêtre de l’Enfance de Saint-Denis
(d’après M. W. COTHREN, 1986, fig. 16)

Localisation actuelle

Voir en plein écran

Localisation de l’édifice d’origine

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE



OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (2 décembre 2021). Saint-Denis, abbatiale Saint-Denis (4) Raby, Château, collection Lord Barnard. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogje


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search