Saint-Alban-du-Rhône, église de l’ancien prieuré

Saint-Alban-du-Rhône (Isère, Auvergne-Rhône-Alpes)

Édifice : église de l’ancien prieuré


  • Médium : sculpture.
  • Support : tympan.
  • Situation dans l’édifice : tympan remployé dans le mur gouttereau sud de la nef.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : église prieurale.
  • Datation : 1ère moitié du XIIe s.
  • identifiant Wikidata : Q38409754
  • identifiant Palissy de l’oeuvre : PM38000195

Saint-Alban-du-Rhône, église de l’ancien prieuré, tympan, mur sud, Adoration des Mages
(cliché mémoire, © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP)

Description : Le tympan de Saint-Alban du Rhône a été, dans l’ensemble, maladroitement retaillé pour être encastré dans le mur gouttereau sud de la nef. Nous n’avons que très peu d’informations sur cette œuvre, sur sa datation et sur son emplacement d’origine. Le tympan est exclusivement consacré à l’Épiphanie selon une formule courante. Une imposante Vierge à l’Enfant siège sur un trône de pierre au centre de la composition, légèrement excentrée sur la droite. Les trois Rois mages s’approchent d’elle dans la partie gauche. Le premier s’incline alors que le second montre l’étoile au troisième. Ils portent tous trois de petites offrandes indéterminées. Derrière eux, un petit édicule figure l’entrée de la crèche qu’ils viennent de traverser. L’étoile, prenant la forme d’un petit fleuron légendé stellam , est placée entre les Mages et la Vierge. Dans la partie droite, un personnage nimbé est assis sur un très large trône architecturé surplombé d’un clocher au sommet duquel se dresse une croix. L’édifice, ajouré d’une grande entrée est légendé beleem civitas . Ce personnage se tient à la place de Joseph, pourtant, ce dernier porte un codex dans ses mains voilées. Une inscription courant sur la bordure supérieure du tympan donne les noms de chaque personnage : melicor bandasar babtiza capar sancta maria iosep . Or, cette inscription est sans doute l’un des exemples les plus anciens de la mention des patronymes des Mages sur support monumental.

Un parallèle très clair est ainsi dressé entre la crèche, Bethléem et l’Église chrétienne incarnée par la Vierge-Mère que les Mages s’apprêtent à rejoindre.

Saint-Alban-du-Rhône, église de l’ancien prieuré, tympan, mur sud, Adoration des Mages
(cliché mémoire, © Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP)

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • Corpus des inscriptions de la France médiévale, 17, Ain, Isère (sauf Vienne), Rhône, Savoie, Haute-Savoie, R. Favreau, J. Michaud , B. Mora (Éds .), Poitiers, CNRS, 1994, p. 44-45.
  • GAILLARD Georges, « Le tympan de Saint-Alban-du-Rhône », BSNAF, 1952-53, p. 181-185.
  • HAMANN Richard, Die Abteikirche von St. Gilles und ihre küstlerische Nachfolge, Berlin, Akademie-verlag, 1955-1956, 2 vol , vol. 1, 1955, p. 225, 361-362, fig. 460.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (30 novembre 2021). Saint-Alban-du-Rhône, église de l’ancien prieuré. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogj8


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search