Moissac, abbatiale Saint-Pierre (cloître)

Moissac (Tarn-et-Garonne, Occitanie)

Édifice : Abbatiale Saint-Pierre


Abbaye Saint-Pierre de Moissac, cloître (plan dans M. VIDAL, 1959, p. 50)
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : cloître, galerie est, chapiteau n° 32 (d’après plan M. Vidal 1959).
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : Abbaye bénédictine, affiliation à Cluny (depuis 1047).
  • Datation : 1100.
  • Intégration dans le programme iconographique : galerie orientale , chapiteaux (du nord au sud) : Samson terrassant le Lion ; martyres des saints Pierre et Paul ; décors de rinceaux ; Péché originel ; acanthes ; martyre de saint Laurent ; Lavement des Pieds ; palmes ; Parabole du mauvais riche ; motifs zoomorphiques ; oiseaux et personnages décoratifs ; Les Noces de Cana ; entrelacs et feuillages ; Adoration des Mages et Massacre des Innocents ; palme et motifs zoomorphiques ; acanthes et fleuron ; vie et martyre de saint Saturnin ; acanthes et fleurs ; martyre de saint Fructueux ; Annonciation et Visitation ; statues en pied : saint Jacques (pilier angle nord-est), Pierre (pilier angle sud-est), abbé Durand (pilier central) : « sanctus durannus episcopus tolosanus et abbas moyssiaco ».
  • identifiant Wikidata :
    Q334208
  • identifiant Mérimée :
    Pa00095788

Description : Le chapiteau de l’Adoration des Mages du cloître de Moissac fait partie des vingt-huit chapiteaux à sujets néotestamentaires sur les soixante-seize que compte le cloître. Il se situe dans la galerie orientale, là où se concentre la plus grande part des scènes de l’Évangile. Les difficultés pour identifier un programme cohérent des chapiteaux du cloître de Moissac sont connues aussi en resterons-nous, pour cette notice, au chapiteau de l’Épiphanie.

Moissac, abbatiale Saint-Pierre, cloître, galerie est, chapiteau de l’Adoration des Mages
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP)

L’ Adoration des Mages , sur la face nord, partage l’espace du chapiteau avec le Massacre des Innocents , sur la face sud. Les trois Mages, couronnés, placés les uns derrière les autres, sont en adoration devant une Vierge à l’Enfant frontale, siégeant sur un trône monumental. Au-dessus d’elle, une tenture la « dévoile aux Mages » alors que l’étoile se trouve par deux fois au-dessus des Mages, sous la forme d’un fleuron sur les volutes d’angles du chapiteau. Derrière les trois Rois, comme il est d’usage, les chevaux sont parqués en retrait d’un haut édicule légendé iheruslem ( face ouest). En revanche, derrière le trône de la Vierge, un édifice en tout point similaire au premier, est légendé bet(h)le(he)m . Sur la face nord, le sens processionnel est inverse. Hérode trône devant Jérusalem et donne à ses soldats l’ordre du massacre.

Moissac, abbatiale Saint-Pierre, cloître, galerie est, chapiteau de l’Adoration des Mages
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diffusion RMN-GP)

Ainsi, sur la face de l’Adoration, les Mages sortent bien du palais d’Hérode et s’en détournent pour marcher vers la cité vertueuse qu’incarnent la Vierge et son fils, dressant ainsi une opposition claire entre les deux cités, la Jérusalem historique et Bethléem devenue nouvelle Jérusalem par l’Incarnation. Par ailleurs, un tel symbolisme architectural se retrouve à plusieurs reprises dans le cloître comme sur deux chapiteaux apocalyptiques de la galerie méridionale opposant, de la même manière, Babylone et la Jérusalem céleste.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • DROSTE Thorsten, Die Skulpturen von Moissac. Gestalt und Funktion in der romanischen Kunst, München, Hirmer, 1995, part. p. 98-104.
  • DURLIAT Marcel, « Les cloîtres historiés dans la France méridionale à l’époque romane », CSMC, 7, 1976, p. 61-74.
  • DURLIAT Marcel, « Les origines de la sculpture romane à Toulouse et à Moissac », CCM, 12, 1969, p. 349-364.
  • FRAÏSSE Chantal, « Le cloître de Moissac a-t-il un programme? », CCM, 50, 2007, p. 245-270.
  • KLEIN Peter K., « Le cloître de Moissac (1100), aperçu photographique », dans Hauts lieux romans dans le sud de l’Europe (XIe-XIIe siècles), Centre Marcel Durliat, Cahors, La Louve, coll. « L’histoire (Cahors) », 2008, p. 117-191.
  • KLEIN Peter K., « Topographie, fonctions et programmes iconographiques des cloîtres », dans Der mittelalterliche Kreuzgang : Architektur, Funktion and Programm, P. K. Klein (É d .) , Actes du colloque international, Der mittelalterliche Kreuzgang , 11-13 juin 1999, Tübingen , Regensburg, Schnell-Steiner, 2004 , p. 113-131.
  • LAFARGUE Marie, « Les sculptures du premier atelier de la Daurade et les chapiteaux du cloître de Moissac », B.M., 97, 1938, p. 195-216.
  • MARCHIORI Giuseppe, Il Chiostro di Moissac, Firenze, Sadea-Sansoni, 1965.
  • PEREIRA Maria Cristina, CORREIA Leandro, « Syntaxe et place des images dans le cloitre de Moissac : l’apport des méthodes graphiques », dans Der mittelalterliche Kreuzgang : Architektur, Funktion and Programm, P. K. Klein (É d.), Actes du colloque international Der mittelalterliche Kreuzgang, 11-13 juin 1999, Tübingen , Regensburg, Schnell-Steiner, 2004 , p. 212-219.
  • QUITTERIE Cazes, « Le cloître de Moissac », dans Cluny 910-2010 : onze siècles de rayonnement, N. Stratford (Dir.), Paris, éd. du Patrimoine-Centre des monuments nationaux, 2010, p. 158-169.
  • QUITTERIE Cazes, SCELLÈS Maurice, Le Cloître de Moissac, Bordeaux, Sud-Ouest, 2001, p. 27, 174-175.
  • RUPIN Ernest, L’Abbaye et les cloîtres de Moissac, Paris, Picard, 1897.
  • RUTCHICK Leah, « Visual Memory and Historiated Sculpture in the Moissac Cloister », dans Der mittelalterliche Kreuzgang : Architektur, Funktion and Programm, P. K. Klein (Éd.) , Actes du colloque international Der mittelalterliche Kreuzgang , 11-13 juin 1999, Tübingen, Regensburg, Schnell-Steiner, 2004, p. 190-211.
  • RUTCHICK Leah, Sculpture Programs in Moissac. Benedictine Culture, Memory Systems and Liturgical Performance, Ph.D., Université de Chicago, 1992, Ann Arbor, Michigan, UMI, 2002.
  • SCHAPIRO Meyer , « The romanesque Sculpture of Moissac », A.B., 13 (3), 1931, p. 49-352 et 13 (4), 1931, p. 464-531, publication partielle de la thèse de doctorat, The Romanesque Sculpture of Moissac , Ph.D., Colombia University, 1929, publié dans son édition française : La Sculpture de Moissac , trad. A. Jaccottet, Paris, Flammarion, 1987, p. 249-351.
  • VIDAL Marguerite, Moissac , Saint-Léger-Vauban, Zodiaque, coll. « La carte du ciel, 26 », 1976 (rééd. 1981).
  • VIDAL Marguerite, Quercy roman, Saint-Léger-Vauban, Zodiaque, coll. « La Nuit des temps, 10 », 1959 (rééd. 1979), p. 42-135.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (20 novembre 2021). Moissac, abbatiale Saint-Pierre (cloître). Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogig


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search