Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità

Vallepietra (Lazio, Roma)

Édifice : Santuario della Santissima Trinità

 


  • Médium : fresques.
  • Support : mur.
  • Situation dans l’édifice : grotte, niveau supérieur, paroi occidentale.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : lieu de dévotion populaire rattaché à l’abbaye bénédictine de Subiaco.
  • Datation : 1ère décennie du XIIe siècle.
  • Intégration dans le programme iconographique : paroi occidentale (de gauche à droite) : Trinité, Annonciation, Nativité avec Annonce aux Bergers, Adoration des Mages, Présentation au Temple ; registre inférieur : calendrier (très mutilé) : janvier et février.
  • identifiant Wikidata : Q20009856

Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità
(pietro scerrato, 2011, CC BY 3.0)
Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità, Trinité et cycle de l’Enfance
(Marica Massaro, 2016, CC BY-SA 4.0)
Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità, Trinité et cycle de l’Enfance
(Marica Massaro, 2016, CC BY-SA 4.0)

Description : Le sanctuaire de la Santissima Trinità de Vallepietra est situé dans une cavité naturelle. Il conserve, au niveau supérieur, sur la paroi occidentale, un fragment de l’ancien décor peint. La fresque la plus célèbre du sanctuaire est celle de la Trinité, montrant trois personnages nimbés identiques assis l’un à côté de l’autre, et tenant un livre ouvert sur leurs genoux. Sous cette peinture, on peut encore lire : in tribus his dominus. p[er]sonis credimus . C’est par ailleurs cette image qui est le véritable support à la dévotion des nombreux pèlerins se rendant au sanctuaire depuis le XII e siècle. Elle a en cela beaucoup souffert de la foule et comporte de nombreux repeints. Sur la droite se succèdent les premières scènes d’un cycle de l’Enfance, sûrement originellement plus étendu. Sont ainsi inscrites dans quatre cadres, séparés les un des autres par des colonnes torses, l’ Annonciation, la Visitation, l’ Adoration des Mages et la Présentation au Temple. En dessous de la Trinité et de l’Enfance s’étendait un calendrier dont n’ont survécu que les figurations de janvier et de février. Concernant les Mages, ces derniers respectent le canon italo-byzantin désormais répandu dans la peinture romaine. L’ Adoration des Mages de Vallepietra est par ailleurs particulièrement proche de celle de Magliano Romano. Les trois visiteurs portent des habits orientaux et de petites coiffes tronconiques. Le premier s’agenouille devant la Vierge siégeant sur une architecture monumentale. Derrière elle, un édicule cylindrique est ajouré d’une porte. Il est cependant difficile d’aller plus en avant dans l’analyse car une grande partie du programme est perdue.

Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità, Adoration des Mages
(cliché d’après S. PIAZZA, 2006, pl. 33, b)

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • BONADONNA RUSSO Maria Teresa, « La “Santissima” del Monte Autore a Vallepietra », Lunario romano 21, 1991, 121-133.
  • CARAFFA Filippo, « Vallepietra e il santuario della Santissima Trinità sul monte Autore », Bollettino dell’Istituto di Storia e di Arte del Lazio Meridionale, 2, 1964, p. 9-37.
  • D’ACHILLE Anna Maria, « Gli affreschi del Santuario della SS. Trinità sul Monte Autore presso Vallepietra », Atti e memorie della Società Tiburtina di Storia e d’Arte già Accademia degli Agevoli e Colonia degli Arcadi Sibillini, 53, 1980, p. 41-63.
  • D’ACHILLE Anna Maria, « Sull’iconografia trinitaria medievale : la trinità del santuario sul monte autore presso Vallepietra », Arte Médievale, s. 2, 5 (1), 1991, p. 49-73.
  • D’ACHILLE Anna Maria, « Un problema di iconografia trinitaria tra Oriente e Occidente : l’affresco di Vallepietra e le immagini di Faras (Nubia) : convergenze poligenetiche o emergenze corradicali? », dans Medioevo mediterraneo : l’Occidente, Bisanzio e l’Islam, A. C. Quintavalle (Dir.), Atti del convegno internazionale di studi, Parma, 21-25 settembre 2004, Milano, Electa, coll. « Convegni di Parma, 7 », 2007, p. 511-524.
  • D’ONOFRIO Cesare, « La SS. Trinità sul Monte Autore », Rassegna del Lazio, 12, 1965, p. 11-12, p. 63-80.
  • FORNARI Benedetto, « La Santissima Trinità di Vallepietra », Rivista cistercense, 3, 1986, p. 149-176.
  • GANDOLFO Francesco, « Aggiornamento scientifico » dans G. Matthiae, Pittura romana del Medioevo. Secoli X-XIV, 2nd édition mise à jour, M. Andaloro (Dir.), Roma, Fratelli Palombi, 1987, p. 247-372.
  • PARLATO Enrico, ROMANO Serena, Roma e il Lazio, Milano Jaca Book, coll. « Italia romanica , 13 », 1992 p. 364-365.
  • PIAZZA Simone, Pittura rupestre medieval, Lazio e Campania settentrionale (secocli VI-XIII), Rome, Bibliothèque de l’École française de Rome, Coll. EFR , 370, 2006, p. 125-128.
  • PIAZZA Simone, « Peinture Rupestre dans le Latium à l’époque de la réforme grégorienne. La “Grotta di Santa Christina” à Bolsena et autre lieux plus ou moins connus », dans Roma e la Riforma gregoriana : tradizioni e innovazioni artistiche (XI-XII secolo), S. Romano J. Enckell (Dirs.), Atti del Convegno, Lausanne 10-11 dic. 2004, Roma, Viella, coll. « Études lausannoises d’histoire de l’art, 5 », 2007, p. 381-410 (part. p. 380-392).

Pour citer ce billet (Cite this article as) : Mathieu BEAUD, "Vallepietra, Santuario della Santissima Trinità," dans Ces Rois mages venus d'Occident, mis en ligne le 23/04/2022, consulté le 26/06/2022, https://epiphania.hypotheses.org/1127.

Vous aimerez aussi...