Ambérac, église Saint-Étienne

Ambérac (Charente, Nouvelle-Aquitaine)

Édifice : église Saint-Étienne


  • Médium : sculpture.
  • Support : tympan remployé.
  • Situation dans l’édifice : façade occidentale, partie supérieure, tympan remployé.
  • Cycle des Mages : chevaux de l’Adoration des Mages ?
  • Contexte de l’édifice : église paroissiale.
  • Datation : fin XIIe s.
  • Intégration dans le cycle de l’Enfance : Annonciation, Visitation, Nativité, Annonce aux Bergers, Adoration des Mages ?
  • identifiant Wikidata : Q29550902
  • Identifiant Palissy : PM16000005
Ambérac, église Saint-Étienne, façade occidentale, portail et tympan remployé au sommet (rosier, 2008, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Description : Le tympan de Saint-Étienne d’Ambérac provient d’une église antérieure aujourd’hui disparue. Il a été remonté en 1724 au sommet de la façade occidentale de l’église actuelle.

L’identification iconographique de cette pièce est incertaine et l’ensemble apparaît moins comme un tympan homogène qu’un amoncellement de remplois disparates. Sous une voussure ornée de palmettes se succèdent, de gauche à droite, l’ Annonciation (en partie tronquée par la voussure et le mortier dans lequel elle est incrustée), la Visitation, la Nativité (surmontée de l’étoile placée sur l’intrados de la voussure) et l’ Annonce aux Bergers.

tympan remployé au sommet de l’actuelle façade occidentale de l’église Saint-Étienne d’Ambérac (crédit Ministère de la Culture, cliché base mémoire, AP16W00249)

La suite provient sans aucun doute d’un autre ensemble (à première vue de l’angle inférieur gauche d’un tympan), au-dessus duquel a été incrustée une corniche. Sur se relief sont juxtaposés trois chevaux au repos qui pourraient être ceux d’une Adoration des Mages disparue. Sur la bordure inférieure court une inscription difficilement lisible. Les trois masses postées aux dessus des chevaux restent inexplicables.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • DARAS Charles, « La Vierge dans la sculpture romane en Angoumois », Mémoire de la Société archéologique et historique de la Charente , 1960, p. 61-67.
  • GEORGES Jean, Les églises romanes de l’ancien diocèse d’Angoulême , Paris, Kapp, 1928, p. 283.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (11 décembre 2019). Ambérac, église Saint-Étienne. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oggn


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search