La Seu d’Urgell, Musée diocésain de la Seu d’Urgell (València d’Àneu)

La Seu d’Urgell (Cataluña, Lérida)

Édifice : Musée diocésain de la Seu d’Urgell


  • Édifice d’origine : València d’Àneu, église Santa Maria (Cataluña, Lérida).
  • Médium : fresque.
  • Support : conque absidale.
  • Situation dans l’édifice : abside centrale, conque absidale.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : église paroissiale.
  • Datation : 1ère moitié du XIIe s.
  • identifiant Wikidata édifice actuel : Q4897297

Musée diocésain de la Seu d’Urgell, fresque de València d’Àneu, Gaspar et l’ange (cliché Museu diocesà de la Seu d’Urgell)
Musée diocésain de la Seu d’Urgell, fresque de València d’Àneu, Majestas Mariae
(cliché Museu diocesà de la Seu d’Urgell)
Musée diocésain de la Seu d’Urgell, fresque de València d’Àneu, Deux rois mages
(cliché Museu diocesà de la Seu d’Urgell)

Description : L’église de Santa Maria Valèncià d’Àneu est un édifice modeste à nef et abside simple. Il ne reste de son décor pictural que les fresques qui ornaient la conque absidale, aujourd’hui déposées au musée diocésain de la Seu d’Urgell et exposées en trois morceaux. Le fragment central montre une Majestas Mariae inscrite dans une imposante mandorle. Elle est nimbée et voilée et tient l’Enfant frontalement sur ses genoux. Sur le fragment originellement placé à gauche du groupe central, nous trouvons un roi mage ( gaspas ), coiffé d’une imposante couronne et élevant l’offrande vers la vision centrale. Sa tête est cependant tournée vers un ange désignant une direction opposée de l’index et préfigurant sans doute le Retour des Mages . Le fragment de droite accueille les deux autres rois mages, vêtus comme le premier. Tous deux s’approchent de la vision centrale en la désignant du doigt alors qu’ils tiennent leurs offrandes dans leurs mains droites.

L’image synthétise ainsi trois épisodes en un seul tableau : le Voyage (les mages de droite), l’Adoration (le mage de gauche élève son offrande vers la Vierge à l’Enfant) et le Retour (l’ange apparaissant au mage de gauche).

Malgré la présence de l’ange du Songe des Mages, nous retrouvons fidèlement reproduite la composition propre aux absides catalanes consistant à scinder la triade des Mages de part et d’autre de la Majestas Mariae centrale comme on peut le voir à Santa Maria de Tredós, Santa Maria de Taüll, Santa Maria d’Àne , Saint-Michel de Vals.


Localisation actuelle

Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • CASTIÑEIRAS GONZÁLEZ Manuel Antonio, Camps Jordi, (Dir.), El románico y el Mediterráneo : Cataluña, Toulouse y Pisa, 1120-1180, Exposición, Barcelona, Museu Nacional d’Art de Catalunya, 29 febrero-18 mayo 2008, Barcelona, Museu nacional d’art de Catalunya, 2008, cat. n o 45, p. 296-297.
  • COOK Walter William Spencer, GUDIOL RICART José, Pintura e imaginería romanícas, Madrid, Plus-Ultra, coll. « Ars Hispaniae , 6 », 1950 (rééd. Madrid, 1980), p. 57-58.
  • KUHN Charles Louis, Romanesque mural painting of Catalonia, Cambridge, Harvard University Press, 1930, p. 145-147.
  • PIJOAN Josep, GUDIOL I RICART Josep, Les pintures murals romàniques de Catalunya, Barcelona, Editorial Alpha, coll. « Monumenta Cataloniae, 4 », 1948, p. 144-145, 164.
  • SUREDA I PONS Joan, La pintura románica a Catalunya, coll. « Alianza Forma, 17 », Madrid, Alianza Editorial, 1981, p. 329.
  • VIVES Albert, « Les pintures murals del Museu diocesà de la Seu d’Urgell », Urgellia, 1, 1979, p. 421-437.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (7 janvier 2022). La Seu d’Urgell, Musée diocésain de la Seu d’Urgell (València d’Àneu). Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogle


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search