Saint-Denis, abbaye de Saint-Denis (crypte)

Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, Île-de-France)

Édifice : Abbatiale de Saint-Denis


Saint-Denis, basilique Saint-Denis, crypte, (plan d’après J.FORMIGÉ, 1954, CMN, Base mémoire
  • Médium : sculpture.
  • Support : chapiteau.
  • Situation dans l’édifice : crypte, « abside d’Hilduin », mur sud, premier chapiteau est.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : abbatiale bénédictine.
  • Datation : 1140-1145.
  • Intégration dans le programme iconographique : chapiteaux de l’abside d’Hilduin , chapiteaux est : Adoration des Mages (sud), Habacuc porté par l’ange (nord) ; autres thématiques développées : Nouveau Testament (Résurrection de Lazare , Noce de Cana), hagiographie de saint Benoît, cycle des miracles de Saint-Denis après sa mort et histoire de la construction de la première abbaye.
  • identifiant Wikidata : Q3603203
  • identifiant Mérimée : Pa00079952

Saint-Denis, basilique Saint-Denis, crypte, chapiteau de l’Adoration des Mages
(cliché M. B., 2011, CC BY-SA 4.0)

Description : Trente-huit chapiteaux historiés du XII e siècle décorent actuellement la crypte de la l’abbatiale de Saint-Denis, répartis sur le plan de l’ancienne crypte du IX e siècle, dite d’ « Hilduin ». Cette dernière fut rasée et allongée au XII e siècle et Suger fit remplacer les colonnes et les chapiteaux par ceux en place actuellement. Plusieurs thématiques se croisent dans le programme sculpté de l’édifice : Ancien et Nouveau Testament, vie de saint Benoît et scènes hagiographiques de saint Denis.

L’ Adoration des Mages orne un chapiteau du mur sud à l’intérieur de l’ancienne abside. Les trois Mages couronnés y portent leurs offrandes dans leurs mains voilées et cheminent vers la Vierge à l’Enfant, malheureusement obstruée par les restes de maçonneries. Derrière la procession se dresse un édicule crénelé figurant l’entrée monumentalisée de la crèche. Un motif gravé sur le fond de la corbeille, figurant un appareil, indique que la scène se passe en intérieur. Remarquons enfin les masques humains placés aux angles du chapiteau.

La composition de l’épisode n’est en rien singulière mais la localisation de ce dernier dans l’édifice est intéressante. Le chapiteau orne en effet la dernière colonne sud-est de l’abside (dont le fond à été ouvert) en regard d’Habacuc secourant Daniel dans la fosse aux lions. Or, on sait la valeur apotropaïque de l’épisode de Daniel et son utilisation comme illustration du « De ore leonis libera me Domine », chant indissociable de l’Offertoire. La communication des deux scènes de part et d’autre de l’autel revêtait ainsi une portée eucharistique évidente.

La crypte dans son ensemble ayant été profondément remaniée et l’ordre des chapiteaux bouleversé, nous ne pouvons tirer d’autres conclusions de l’intégration de l’Épiphanie dans le l’ensemble des chapiteaux. Notons simplement que ce dernier communiquait avec une hagiographie de saint Benoît, des scènes de la vie de Moïse (à mettre en relation selon une pensée bénédictine avec celle de Benoît) et quelques scènes du Nouveau Testament, dont les Noces de Cana


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • BLUM Pamela Z., « Finger Printing the Stone at Saint-Denis : a Pilot Study », Gesta, 33 (1), 1994, p. 19-28 .
  • BLUM Pamela Z., « The Saint Benedict Cycle on the Capitals of the Crypt at Saint-Denis », Gesta, 20 (1), 1981, p. 73-87.
  • CROSBY Summer McKnight, « Abbot Suger’s St.-Denis. The New Gothic », dans Studies in Western Art. 1, Romanesque and Gothic Art, Acts of the 20 th international congress of the history of art, Princeton, Princeton University Press, 1963 , p. 87-89, pl. 25.
  • CROSBY Summer McKnight, The Royal abbey of Saint-Denis from its Beginnings to the Death of Suger, 475-1151, P. Z. Blum (É d .), New Haven and London, Yale university Press, coll. « Yale publications in the history of art » , 37, 1987, p. 87-94, 215-250, 361-369.
  • CROSBY Sumner McKnight , « Plan de la crypte et du choeur de l’église de Suger à Saint-Denis », BSNAF, 1967, p. 230.
  • DONZET André J., « L’aménagement de la crypte de Saint-Denis », dans Saint-Denis : le trésor de l’abbaye, J. Feray, A. J. Donzet, Paris, Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, 1979, p. 78-84.
  • DUPONT Jacques, FORMIGÉ Jules, « Travaux de mise en valeur à l’église abbatiale de Saint-Denis », MHF, n.s. 1 (3), 1955, p. 107-115 (part. p. 109-112).
  • LEFEVRE-PONTALIS E., « Le Caveau central de la crypte de Saint-Denis », B.M., 71, 1907, p. 554-563.
  • LENIAUD Jean-Michel, « Premières manifestations néo-romanes : la restauration des chapiteaux de la crypte de Saint-Denis (1813) », dans Sculptures médiévales en Auvergne : création, disparition et réapparition, A. Regond (Éd.), Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, coll. « Études sur le Massif central », 2008, p. 159-173.
  • LEVILLAIN Léon, « L’Église carolingienne de Saint-Denis », B.M., 71, 1907, p. 211-262.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (2 décembre 2021). Saint-Denis, abbaye de Saint-Denis (crypte). Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogjf


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search