Rozier-Côtes-d’Aurec, église Saint-Blaise

Rozier-Côtes-d’Aurec (Loire, Auvergne-Rhône-Alpes)

Édifice : église Saint-Blaise de l’ancien prieuré


Rozier-Côtes-d’Aurec, église Saint-Blaise (plan dans O. BEGBEDER, 1981, p. 220)
  • Médium : sculpture.
  • Support : tympan.
  • Situation dans l’édifice : portail occidental, tympan.
  • Cycle des Mages : Adoration des Mages.
  • Contexte de l’édifice : ancien prieuré clunisien.
  • Datation : 2ème moitié du XIe siècle, 1060-1080.
  • identifiant Wikidata : Q22967301
  • identifiant Mérimée : Pa00117569

Rozier-Côtes-d’Aurec, église Saint-Blaise, façade occidental
(MOSSOT, 2010, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Description : L’étrange tympan de l’église Saint-Blaise de Rozier-Côtes-d’Aurec, de facture et de composition très simple, est encadré d’une archivolte à claveaux nus doublée d’un liseré torsadé. Les trois Mages sont coiffés de petites couronnes plates et vêtus de tuniques courtes se distinguant les unes des autres par l’orientation de leurs plis. Tous trois tiennent de petits globes indéterminés en guise d’offrandes. Ils forment un groupe compact dont se distingue le second par sa taille et sa barbe courte et le premier par son agenouillement. À droite se dresse la Vierge à l’Enfant, siégeant frontalement, sur un large trône dont les bras sont surmontés d’importants pommeaux circulaires. Elle est voilée et nimbée. Le Christ enfant, très important en taille, est, quant à lui, placé de trois quarts. Il reçoit l’offrande du premier mage et tient dans son autre main celle du second (ce dernier a les mains vides). Entre le Christ et le premier mage brille une large étoile à huit branches inscrite dans un disque. Remarquons la volonté du sculpteur de mettre en valeur l’offrande du premier mage qui constitue le point de gravité de toute la composition, placée comme un trait d’union entre la main démesurée du Christ et celle de son visiteur. Sur une plaque rectangulaire sculptée en bas-relief, en surplomb du tympan, se tient un clerc en position d’orant : sans doute saint Blaise à qui est consacrée l’église.

Rozier-Côtes-d’Aurec, église Saint-Blaise, portail occidental, tympan, Adoration des Mages
(MOSSOT, 2010, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons)

Un tel tympan sculpté en façade reste une exception parmi les édifices foréziens et on ne peut guère lui rapprocher que celui de Saint-Médard-en-Forez qui accueillait une Majestas Domini (en partie détruite) . C’est donc ici une autre épiphanie qui a été choisie pour surplomber la porte de l’édifice, dans une optique particulière : l’offrande des Mages adressée au Christ l’est également à saint Blaise, placé en surplomb, et exemplifie ainsi le don au prieuré.

D’après la datation établie par Olivier Beigbeder (1981), il faudrait placer l’exécution de ce tympan entre 1060 et 1080, durant les travaux de construction de l’église. Il serait ainsi l’un des plus anciens exemples d’ Adoration des Mages sculptées sur support monumental parmi ceux que nous avons recueillis à ce jour. Rappelons toutefois que les indices de datation pour ce petit édifice restent incertains.

Remarque : Olivier Beigbeder (1981) rapproche la conception de ce tympan de la famille des Roys, parente de celle des Royans, qui comme les Baux en Provence, voyait sa lignée remonter jusqu’aux Rois mages.


Voir en plein écran

BIBLIOGRAPHIE

  • BEGBEDER Olivier, Forez-Velay roman, Saint-Léger-Vauban, Zodiaque, coll. « La Nuits des Temps, 15 » , 1981 (1 ère éd. 1962), p. 216-223.
  • DURAND Vincent, VACHEZ Antoine, « Étude archéologique et historique sur le prieuré de Rosiers », Mémoires de la Diana, 5, 1879, p. 299-341, (part p. 301 et ss.).
  • LASTEYRIE Robert-Charles de, L’architecture religieuse en France à l’époque romane : ses origines, son développement, Paris, A. Picard, 1929 (1ère éd. 1912), p. 658.
  • THIOLLIER Félix, L’architecture religieuse à l’époque romane dans l’ancien diocèse du Puy, Le Puy, R. Marchessou, 1900 (rééd. Nogent-le-Roi, 1976), p. 137-141.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Mathieu BEAUD (29 novembre 2021). Rozier-Côtes-d’Aurec, église Saint-Blaise. Ces Rois mages venus d'Occident. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ogj5


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search